5 dirhams par jour pour les pensionnaires des établissements de la protection sociale

515

La Cour des comptes a rendu public un rapport sur les établissements de protection sociale prenant en charge les personnes en situation difficile. Un compte rendu qui révèle la situation déplorable de la prise en charge dans ces institutions. 
C’est un rapport accablant que vient de publier la Cour des comptes sur les institutions sociales, traitant des personnes en difficulté. Le rapport révèle des données choquantes sur ces institutions qui accueillent principalement des enfants abandonnés, des personnes en situation de handicap, des personnes âgées nécessitant des soins, des femmes et des enfants en difficulté. Les données révèlent que les dépenses annuelles de nutrition par bénéficiaire n’excèdent pas 2000 dirhams par an, soit environ 5,48 dirhams par jour pour près de 60% des institutions sociales. Ce chiffre arrive à 8000 dirhams par an, soit 21,9 dirhams par jour pour seulement 3% environ de ces institutions.
D’autre part, le rapport souligne que de nombreuses institutions ont dépassé leur capacité d’hébergement, ce qui affecte la qualité des services fournis. La cour révèle que 10 institutions dépassent la capacité autorisée de 100 et 800%, alors que 12 institutions ont un écart compris entre 41 et 99%, estimant que les 12 autres institutions ont un taux de fluctuation compris entre 6 et 40%.
Devant cet état des lieux, de nombreuses personnes sont inscrites sur les listes d’attente. Les contraintes les plus importantes rencontrées par ces institutions restent liées aux ressources financières limitées et à leur impact sur la qualité de la supervision et la continuité des services fournis aux bénéficiaires. 27% ont des difficultés à assurer la supervision éducative et 13% ont des difficultés à assurer leurs services, selon les chiffres de la cour des comptes.
Il est à noter que les données du ministère de la Famille affirment que le nombre d’institutions sociales a atteint un total de 1051 établissements, avec une capacité totale de 92000 et 163 bénéficiaires.
Côté recettes, sur les 965 millions de dirhams rassemblés entre 2012-2016, la charité est la principale source de financement des institutions sociales, avec 50,98% des revenus des institutions. Elle est suivie par le soutien public de 37,20% et les recettes immobilières et autres projets de 11,82%.