3 policiers sanctionnés pour avoir étalé leurs problèmes professionnels sur les réseaux sociaux

78

La Direction Générale de la Sûreté Nationale a fermé la parenthèse des doléances sur les réseaux sociaux. Plusieurs de ses fonctionnaires avaient publié des vidéos dans lesquelles ils se plaignaient de leurs conditions de travail.

La DGSN a mis à pied plusieurs policiers rapporte Al Massae dans son édition du mardi 4 décembre 2018. Il leur est reproché d’avoir publié des vidéos sur les réseaux sociaux où ils évoquent leurs problèmes professionnels. Ainsi, un commandant, un inspecteur et un officier de police ont été entendus par un conseil de discipline de la DGSN et ont été sanctionnés.

D’après Al Massae, les vidéos publiées par les policiers concernés comportent des accusations graves contre des responsables et des hauts gradés de la police. Ils auraient également divulgué des informations importantes et manqué à leur devoir de réserve. La DGSN a réagi rapidement aux vidéos, selon Al Massae, en ouvrant des enquêtes sur le contenu des allégations des trois policiers. La sanction est tombée pour ces policiers qui ont commis des actes «injustifiables», selon leur hierrarchie.

Selon le quotidien, ces sanctions de la DGSN constituent un avertissement adressé à l’ensemble des fonctionnaires du corps de police pour mettre un terme à ce genre de messages sur les réseaux sociaux. La DGSN a par ailleurs menacé de poursuivre tout fonctionnaire qui ne respecte le secret professionnel et qui divulgue des informations confidentielles, précise le quotidien. Rappelons que la réaction positive de Hammouchi à une vidéo d’un policier qui dénonçait ses supérieurs a poussé plusieurs de ses collègues à suivre son exemple.