Un consortium maroco-français va construire une centrale solaire en Tunisie

Image d'illustration. Crédit: DR

Le consortium maroco-français « NAVERA/ENGIE  » a été déclaré adjudicataire provisoire pour la réalisation de la centrale photovoltaïque de Gafsa, lancée en appel d’offres international par le ministère tunisien de l’Industrie et des PME et la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG).

Ce groupement aura ainsi la charge de développer, concevoir, financer, construire, exploiter et assurer la maintenance de la centrale photovoltaïque de Gafsa, d’une capacité de 120 MWp sur une période de 20 ans à partir de sa mise en service.

Ce projet d’envergure, qui fait partie des premiers projets IPP « Independent Power Producer » solaires lancés par la Tunisie, s’inscrit dans le programme de développement du secteur des énergies renouvelables avec pour objectif d’atteindre, à l’horizon 2030, une part de 30% d’énergies renouvelables dans la production nationale d’électricité.

 

Lire aussi: Énergie solaire: Masen lance un appel à pré-qualification relatif à « Noor Midelt II »

 

La centrale de Gafsa devrait alimenter plus de 100.000 foyers tunisiens par an et contribuer à éviter 150.000 tonnes d’émissions de CO2 par an.

Le projet constitue la première collaboration entre le groupe industriel énergétique français « ENGIE » et l’opérateur marocain « NAREVA » en Tunisie, après une expérience commune au Maroc avec la réalisation, notamment, du parc éolien de Tarfaya, l’un des plus grands d’Afrique.