Tourisme: allègement des conditions sanitaires pour l’accès au territoire

1613

Sur requête des professionnels du tourisme, les autorités ont décidé d’assouplir l’accès au territoire, en allongeant la durée de validité des tests PCR, ainsi que la suppression des tests sérologiques. Cette mesure est entrée en vigueur ce jeudi 1er octobre.

Afin de sauver la saison hivernale, les professionnels du tourisme ont décidé de faire pression sur le gouvernement afin que celui-ci allège les conditions d’accès au territoire. Après réflexion, l’exécutif répondra, en partie, à ces demandes. Il sera en effet décidé d’allonger la durée de validité des tests PCR à 72h au lieu de 48h, et de supprimer l’obligation du test sérologique.

 

Lire aussi. Fiabilité des tests PCR: les précisions des laboratoires privés

 

Le 6 septembre, le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita avait simplifié la procédure d’accès au Maroc aux ressortissants étrangers détenant une réservation confirmée d’un hôtel ou disposant de l’invitation d’une entreprise marocaine, une mesure dont l’impact a été faible au vu des restrictions liées à la conjoncture sanitaire.

Cette opportunité de relance intervient au moment du lancement d’un « plan Marchall » pour le secteur touristique. Ce plan consiste en un vaste programme de mise à niveau des hôtels en souffrance, à travers la création de petits groupes de gestion hôtelière, ainsi que la création d’un parc d’exposition qui permettra de générer une activité intense au niveau du MICE : manifestations sportives, culturelles, artistiques, technologiques, commerciales, agricoles, maritimes.

Pour rappel, les vols au départ du Maroc sont ouverts :

  • Aux Marocains résidant à l’étranger et à leurs familles,
  • Aux étrangers résidant ou non résidant au Maroc, et à leurs familles,
  • Aux étudiants marocains inscrits dans des universités à l’étranger,
  • Aux femmes et hommes d’affaires ainsi qu’aux citoyens contraints de se rendre à l’étranger pour les soins médicaux, à condition de disposer d’une autorisation exceptionnelle émise par la préfecture de leur province.