Reprise du tourisme: comment se préparent les professionnels de la région Béni Mellal- Khénifra

DR.

Dans un entretien accordé à la MAP, le président du CRT de Béni Mellal-Khénifra, Younes Laraqui, revient sur les mesures à prendre pour une reprise plus rapide du secteur touristique dans la région, un secteur à genoux, en raison de trois mois de confinement et d’un arrêt brutal des activités touristiques et des dessertes aériennes internes et internationales.

1- Comment vous prévoyez la reprise des activités touristiques dans la région ?

Dans le contexte actuel, notre priorité a été d’adapter nos produits au tourisme domestique (interne), en proposant des offres attractives aux résidents marocains en prenant en compte le budget des familles et en mettant en place des activités qui répondent aux besoins de tout type de clientèle, le tout en rassurant les visiteurs par la mise en place de mesures d’hygiène et de sécurité sanitaire dans les différents espaces touristiques de la région.

Les Marocains confinés depuis plusieurs mois sont appelés à la découverte de leur pays et nous sommes certains de leur élan de solidarité envers les acteurs du Tourisme de leur pays. Nous prévoyons la reprise par la continuité en force du contrat-programme national de la mise en œuvre de la Vision 2020 pour le développement du secteur ainsi que du tourisme rural et de nature.

Ceci comprend bien entendu le déblocage d’un budget important de communication relatif à notre région en mettant en valeur le développement de l’animation autour des activités touristiques, la création de centres de loisirs, l’aménagement et la mise à niveau des circuits et infrastructures touristiques qui passent par le renforcement de la signalétique destinée à faciliter l’accès aux différents sites touristiques. La Région est devenue bien plus qu’un point de passage et ambitionne de devenir une véritable destination de villégiature.

Sa position géographique lui permet, en effet, d’apporter une contribution de premier ordre au secteur du tourisme, surtout qu’elle bénéficie d’atouts et de potentialités naturels reconnus. Cédraies, lacs, patrimoine qui offrent à la région la possibilité d’entrevoir un développement touristique durable et intégré.

Afin de valoriser ses potentialités et atouts naturels et culturels, la région s’est engagée dans un vaste chantier de développement d’infrastructures de base et la mise en place de projets phares permettant de booster le tourisme régional. Cela, dans le cadre des politiques et stratégies de l’Etat pour le développement du secteur touristique.

2- Quelles sont les mesures de prévention à prendre pour une reprise plutôt rapide du tourisme ?

Tous les acteurs du tourisme de la région ont travaillé ensemble durant toute la période de confinement pour préparer la reprise. Les recommandations des autorités marocaines en termes de prévention sanitaire ont été mises en place dans les établissements hôteliers mais également au niveau des différentes structures touristiques qui seront amenées à accueillir des visiteurs cet été. Notre priorité absolue a toujours été d’assurer un environnement sain et sûr pour les clients et les employés.

Un certain nombre de mesures et étapes ont été mises en œuvre pour assurer le confort et la sécurité de tous. Ces mesures de prévention garantissent une sécurité totale au sein des différents sites d’hébergement, des espaces publics et touristiques.

Il s’agit du contrôle de la température et de la déclaration sanitaire à l’arrivée de tous les passagers, lesquels seront soumis à une prise de température qui se fera à l’aide d’un thermomètre infrarouge portatif ou d’un système de caméras thermiques. Les visiteurs avec des températures élevées seront assistés par des équipes médicales à disposition et transportés dans les hôpitaux assignés à la région pour un examen plus approfondi.

Tous les visiteurs doivent porter un masque de protection et respecter la distanciation physique dans toutes les zones. Distanciation physique des visiteurs, marquages au sol sont les mots d’ordre dans toutes les zones avec des files d’attentes pour garantir la distanciation physique.

Le nombre de personnes par navette à passagers a été limité pour assurer la distanciation physique des passagers.

Des écrans de protection sont installés au niveau de tous les comptoirs et points de contact avec les visiteurs en plus du nettoyage et de la désinfection des lieux et de la mise en place de nouveaux points et du renforcement du dispositif de désinfection des mains avec de l’eau et du savon, ou avec du gel hydroalcoolique mis à leurs disposition avant et après les points de contact tout au long de leurs circuits.

Les surfaces couramment touchées sont fréquemment désinfectées (rampes d’accès, sièges poignées, panneaux d’ascenseur) sans oublier la désinfection des véhicules et des bagages et de tous les véhicules passagers accédant aux établissements touristiques à l’arrivée comme au départ.

Par ailleurs, d’autres mesures ont été prises, telles que la désinfection des navettes à passagers par fumigation avec du gaz désinfectant à l’arrivée et au départ, l’affichage statique et l’affichage dynamique déployés pour informer les visiteurs des procédures mises en place et des directives à suivre au sein des établissements touristiques, l’affichage d’une animation sur les mesures de protection contre le Covid-19 pour pouvoir se connecter au réseau Wifi public.

Tout le personnel des restaurants (en première ligne et dans les cuisines) portera un masque facial, une visière et des gants de protection au travail. Toutes les mesures sanitaires édictées par les autorités compétentes seront respectées.

Dans ce sens, un contrôle périodique des recommandations du ministère de la Santé et celui du Tourisme sera assuré par le comité local d’hygiène et de sécurité de la région de Béni-Mellal Khénifra.

3- Y a-t-il eu un impact sur le secteur touristique pendant le confinement ?

Comme toutes les régions du Maroc, le tourisme a été fortement impacté par un arrêt total des activités et nous sommes prêts à reprendre une activité cet été grâce à tout le travail qui a été fourni pour accueillir nos clients dans les meilleures conditions.

Absolument, notre région était en pleine croissance et a vu toute son activité touristique en arrêt total avec une perte significative de toute activité liée au tourisme. La région attirait en moyenne 125.000 touristes par an.