Les producteurs d’agrumes en difficulté pour la campagne 2020

À la veille du lancement de la nouvelle campagne d’exportation, les opérateurs se disent « sinistrés et dans l’incapacité de subvenir aux besoins de financement des expéditions sur les marchés extérieurs ».

 

Le secteur aurait subi d’énormes pertes évaluées à 2 milliards de dirhams pour la campagne 2018-2019, nous informe L’Économiste dans son édition du 15 octobre 2019. La cause serait dû à plusieurs facteurs: moins d’exportations, plus de destruction de marchandises et d’abandon des fruits dans les arbres.

 

Pour les professionnels, la situation est dû à plusieurs facteurs notamment la production d’une trop grosse quantité d’agrumes et un retard de maturité d’un mois environ qui a mené à l’effondrement des prix.

 

La baisse de production pour la récolte à venir est estimée à 50% voir 80% dans certains types de petits fruits destinés à l’export. D’autant plus que c’est un marché de plus en plus compétitif et concurrentiel avec notamment des pays comme l’Espagne, la Turquie et l’Egypte.