Condamnée à verser 316.000 euros à un Libérien, la RAM fait appel

6953
DR.

Le tribunal civil de Monrovia, la capitale du Liberia, a condamné cette semaine Royal Air Maroc (RAM) à payer 350 162 dollars de dommages et intérêts à un passager pour avoir perdu ses bagages. La compagnie a décidé de faire appel. 

Les juridictions libériennes ont fini par trancher dans une affaire qui remonte au 3 novembre 2015. Findly Karnga, un avocat libérien, a connu une mésaventure à son arrivée à Casablanca, en ne trouvant pas ses bagages à son arrivée au Maroc après un vol arrivant du Libéria, rapport le site spécialisé, newsaero.info.

En dépit des démarches initiées auprès de la direction de RAM, le traitement de son cas n’avait pas connu une évolution, ce qui l’a incité à adresser une plainte à la Liberia Civil Aviation Authority en décembre 2016, réclamant un million de dollars de dommages et intérêts.

Lors de l’audience, selon la défense de la compagnie, la RAM a dûment enregistré les bagages mais a refusé de les embarquer, à cause d’un poids excédentaire, le passager avait refusé de payer un supplément pour l’excédent de poids. Pour justifier sa demande, Findly Karnga a expliqué au juge que la disparition de ses bagages et les efforts de recherche lui ont causé des problèmes de santé, notamment une tension oculaire, ce qui aurait engendré des frais médicaux conséquents.

Dans son verdict, si le juge a rejeté la demande d’un million de dollars, il a quand même ordonné à RAM de verser une indemnité de 350 162 dollars à Findly Karnga. La compagnie aérienne a affirmé ce lundi 2 mars qu’elle allait faire appel de cette décision.