Agriculture en 2021: Une bonne année qui se dessine ?

209
.DR

Après un démarrage difficile, les perspectives d’une bonne campagne agricole commencent déjà à se faire sentir avec des précipitations assez importantes enregistrées depuis fin novembre dernier, laissant entrevoir une lueur d’espoir pour les agriculteurs ayant souffert l’année écoulée d’une double crise liée à la pandémie et au déficit pluviométrique.

Avec une superficie semée d’à peu près 4,2 millions d’hectares en céréales, 56.000 hectares en maraîchage et un taux de remplissage des barrages de 48%, la campagne agricole actuelle semble aller bon train, malgré le contexte sanitaire actuel qui a perturbé les activités agricoles et épuisé la trésorerie des exploitants.

Ces conditions favorables ont concrètement eu un impact positif sur le débit d’emblavement et de labour, sur la demande des semences et les conditions de plantation des cultures d’automne. À cela s’ajoute aussi l’amélioration de la qualité du produit et des végétations dans les zones pastorales.

Toutefois, et malgré la présence de toutes les conditions pour garantir le succès de la campagne, le conseil agricole reste d’une importance cruciale pour permettre aux agriculteurs, particulièrement les petits, de tirer le maximum de profit durant cette saison en vue d’atténuer le choc subi l’année dernière.

C’est dans cette optique qu’interviennent plusieurs institutions, à l’image de l’Office National du Conseil Agricole (ONCA) et de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER), pour assurer l’accompagnement nécessaire.

Pour tirer profit des récentes pluies, abattues sur les différentes régions du Royaume, l’Office a mis en place, comme chaque année, un programme d’accompagnement des agriculteurs en matière de conseil, de formation, d’assistance technique et de renforcement des capacités, et ce, à travers plusieurs outils et méthodes de conseil agricole rapproché, a fait savoir Jaouad Bahaji, directeur général de l’ONCA, soulignant que l’objectif est l’exécution d’un plan d’action fixé au préalable.

Et de rappeler que l’ONCA dispose de près de 500 conseillers répartis sur l’ensemble du territoire et qui agissent au niveau de toutes les filières végétales, animales et actions transverses dans les différentes régions du Royaume.