Meryem Alaoui raconte Casablanca dans son premier roman

1422
Credits: DR

Le premier roman de Meryem Alaoui « La vérité sort de la bouche du cheval » paraîtra le 23 août chez Gallimard. Avec cet ouvrage, la jeune écrivaine d’origine marocaine est en lice pour plusieurs prix de la rentrée littéraire en France.
« La vérité sort de la bouche du cheval » raconte l’histoire de Jmiaa, une prostituée de Casablanca qui vit seule avec sa fille. Sa vie bascule quand elle rencontre Chadlia, surnommée Bouche-de-Cheval qui veut réaliser son premier film sur la vie d’un quartier populaire de Casablanca et cherche des actrices. D’après la présentation de l’ouvrage, Meryem Alaoui brosserait à travers ce roman « un tableau de la ville de Casablanca où elle a grandi avant de s’installer à New York ».
L’ouvrage est en lice pour plusieurs prix de la rentrée littéraire. Selon le site LivresHebdo, « La vérité sort de la bouche du cheval » figure parmi les dix premiers romans sélectionnés pour le prix Stanislas qui sera remis le 8 septembre lors de la 40e édition du Livre sur la place à Nancy. Il est également en lice pour la 17e édition du Prix du roman Fnac, décerné le 14 septembre à Paris.
Meryem Alaoui est la fille de Driss Alaoui Mdaghri, poète, écrivain et homme politique marocain. Driss Alaoui Mdaghri a été ministre à plusieurs reprises et a publié des ouvrages dans divers domaines tel que « Le livre des secrets perdus: les aventures extraordinaires de Piano le petit pion » qu’il a co-écrit avec Ismail Ezzaroual, « Une ambition marocaine: des experts analysent la décennie » ou encore le recueil de poésie « En quête de mots, Librement » .