L’Iran interdit la zumba

101

L’activité fitness plus connue sous le nom de zumba est l’objet d’une interdiction en Iran car elle serait non conformes aux valeurs de l’islam. Une décision qui a fait réagir les réseaux sociaux. 

La zumba, discipline sportive, généralement pratiquée en groupe en club de sports, qui allie mouvements chorégraphiques d’inspiration latine et gestes toniques destinés à renforcer la musculature est interdite dorénavant en Iran.

Dans une lettre ouverte, le président de la Fédération des sports iraniens a banni cette activité venue de Colombie des activités sportives «conformes aux valeurs de l’Islam». «Les activités physiques comme la zumba qui demandent de faire des mouvements rythmés ou de la danse sous toutes les formes ne sont pas légaux en aucune façon, l’interdiction de tels mouvements est donc requise» a ainsi déclaré Ali Majdara, au début du mois.

La Fédération des sports a également appelé au développement rapide de «pratiques sportives pour tous dans le cadre de l’idéologie islamique suprême». Cependant ce sont les femmes iraniennes qui sont le plus touchées par cette décision.

Mais les fans iraniens de zumba refusent de se laisser faire, selon le New York Times. «Bien sûr qu’il n’arriveront pas à arrêter la zumba en Iran» témoigne une professeur de fitness de Téhéran bien qu’elle ait déjà annulé une partie de ses classes. Certains continuent à l’enseigner mais en changeant son nom, en devenant par exemple «rythme du corps» ou «aérobic avancé»…

BBC News cite un responsable d’une salle de sport à Téhéran qui a déclaré à un journal local : « Nous enseignons la zumba depuis 12 à 13 ans et, s’ils l’interdisent, nous continuerons notre classe sous un autre nom. » « La zumba est l’une des activités les plus rentables et les clubs ne peuvent pas l’ignorer », a-t-il déclaré.

My heart today is sad?. I have been getting messages from some Zumba lovers in Iran who's hearts are broken because…

Publiée par Loretta Bates sur Mercredi 14 juin 2017