Vidéo. French Montana se confie sur son ancienne addiction aux drogues

2547
French Montana , le rappeur américain d'origine marocaine dont la participation a été annoncée aujourd'hui, se produira le 23 juin, sur la scène OLM Souissi. Crédit : DR

Dans une interview vidéo pour le magazine de hip-hop américain XXL, le rappeur américo-marocain revient sur sa période d’addiction aux drogues et à l’alcool. 

Dans cette interview d’une quinzaine de minutes, le rappeur revient sur sa vie, de son départ du Maroc pour le Bronx new-yorkais à 13 ans jusqu’à aujourd’hui. Une partie de cette entrevue est consacrée aux problèmes de santé subis par French Montana l’année dernière, lorsqu’il a passé plus d’une semaine en soins intensifs.

« J’ai couru pendant environ 20 bonnes années sans interruption, et Dieu a mis un terme à cela », admet French. « J’ai eu un petit problème de santé. Je dis tout le temps aux gens: ‘Si vous ne vous retrouvez pas aux soins intensifs après votre anniversaire, alors ce n’était pas un bon anniversaire.' » Le rappeur s’est réveillé aux soins intensifs de l’hôpital de San Fernando Valley à Lors Angeles, le 21 novembre novembre 2019, soit 11 jours après son 35e anniversaire le 9 novembre, relate XXL.

« Trop de boisson, trop de pilules, boum. »

Il avait été admis pour des problèmes cardiaques aigus, des maux de ventre et des nausées graves. De plus, le rappeur venait d’enchaîner une série de concerts dans cinq pays différents en une semaine. Il reconnaît que c’était « une combinaison de beaucoup de choses ». « Etre fatigué, déshydraté, vous savez, me perdre à la poursuite de l’argent, à la poursuite des mauvaises choses », confie-t-il, précisant qu’il s’est effondré à son retour de Lors Angeles. « Trop de boisson, trop de pilules, tu sais, boum. »

De son vrai nom Karim Kharbouch, la star du rap avoue alors qu’il prenait des psychostimulants tels qu’Adderall quand il voulait rester éveillé et l’anti-douleur Percocet, ce qui est finalement devenu un « hobby » pour lui, puis une addiction. « Je me sens comme 90% des musiciens à ce sujet », dit-il au média américain.

 

Lire aussi : Etats-Unis: French Montana se dit victime de « sorcellerie » !

 

« C’était juste trop de faire quelque chose pendant trop longtemps », poursuit Montana. « Et, au point où, maintenant sobre devient mon nouveau high. Les gens ont vu que j’étais hors de contrôle, mais pas moi. Parce que c’est presque comme s’entraîner. Vous ne vous voyez pas devenir grand parce que vous vous voyez tous les jours. C’est la même chose lorsque vous êtes hors de contrôle. », explique le rappeur.

« Et je pense que c’était comme la chose la plus difficile que j’ai jamais faite dans ma vie, me reprendre… Alors, pour moi, tout arrêter et juste prendre du recul, c’était comme l’une de mes plus grandes réalisations. La première, c’est avoir ramené ma mère en Afrique… La seconde, c’était le 21 novembre de l’année dernière. Depuis ce jour, je n’ai jamais bu un verre. Je viens de dépasser une année », se réjouit l’artiste.