Saâd Lamjarred remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire

DR.

Saâd Lamjarred a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire, quelques heures après avoir été inculpé pour « viol » par le juge d’instruction du Tribunal de Draguignan. Le parquet pourrait faire appel de cette décision.
Après avoir été entendu tout l’après-midi par le juge d’instruction du Tribunal de Draguignan et inculpé pour « viol », la star de la pop arabe a été remise en liberté en milieu de soirée, annonce son père, l’artiste Bachir Abdou, sur sa Page Facebook par un laconique « Saâd, mon fils, est libre grâce à Dieu ». « La star a été relâchée dans la soirée et placée sous contrôle judiciaire », annonce pour sa part le site de journal Var Matin.

« Le juge des libertés et de la détention a décidé, mardi soir, de placer le chanteur marocain Saad Lamjerrad sous contrôle judiciaire après son inculpation pour « viol » en France à la suite d’une plainte d’une jeune femme« , précise quant-à-elle l’agence MAP, qui ajoute que le mis en cause « doit remettre son passeport aux autorités françaises et payer une caution« . Le parquet pourrait toutefois faire appel de la remise en liberté du chanteur.
Le chanteur marocain, qui avait été arrêté dimanche par la gendarmerie de Saint-Tropez, a été placé quarante-huit heures en garde-à-vue dans la ville balnéaire du sud de la France, suite à une plainte déposée à son encontre par une jeune femme de 29 ans, travailleuse saisonnière.
Lamjarred devait être présenté ce soir à un magistrats afin qu’il statue sur son éventuel emprisonnement. Rappelons que le procureur de la République par intérim de Draguignan, Pierre Arpaia, avait recquis, lundi, son placement en détention provisoire.
Plusieurs célébrités se sont réjouis de la libération de Lamjarred, à l’instar de l’animateur marocain Rachid El Idrissi ou du chanteur Douzi.