Vidéo. Frontière gréco-turque: dépouillés de leurs vêtements et blessés, des Marocains témoignent

6012

Une dizaine de migrants, parmi lesquels des Marocains, relatent les abus dont ils ont été victimes à la frontière gréco-turque.

Ces migrants affirment qu’on leur a enlevé «leurs vêtements et leur argent». «C’est une honte (…) honte à eux», s’insurge un Marocain.

Un père de famille syrien affirme que ces abus ont été commis par des policiers grecs. «Ils nous ont traités comme des animaux et ils ont frappé hommes et femmes (…) ils appellent ça un contrôle, depuis un pays qui se dit défenseur des droits de l’homme», proteste t-il.

 

Lire aussi: Turquie: nouvel afflux de migrants à la frontière grecque

 

Pour rappel, Ankara a décidé d’ouvrir ses frontières terrestres et maritimes pour laisser passer les migrants. Athènes pour sa part bloque toute entrée, après avoir renforcé ses frontières. La Bulgarie a également renforcé ses frontières terrestres avec la Turquie, tout comme Chypre.