Tedros Adhanom Ghebreyesus, premier Africain élu à la tête de l’OMS

34
©AFP

Les 194 Etats membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont élu mardi à Genève l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, au poste de directeur général de cette agence onusienne.

C’est la première fois que l’OMS aura pour cinq ans un directeur africain, qui a bénéficié d’un large soutien des pays du continent et ceux du Sud. Âgé de 52 ans, l’ancien ministre qui a géré les portefeuilles de la Santé mais aussi des Affaires étrangères, remplacera début juillet prochain la Chinoise Margaret Chan.

La directrice sortante a présidé pendant dix ans aux destinées de l’organisation qui totalise environ 8.000 collaborateurs dans le monde. Spécialiste de la recherche contre la malaria, son successeur s’est engagé mardi devant les Etats membres à garantir une couverture sanitaire universelle. Il souhaite œuvrer pour la prévention des épidémies mais aussi l’autonomie des Etats membres, la redynamisation du personnel et l’extension des donateurs.

Cette élection s’est déroulée dans le cadre des travaux de l’Assemblée mondiale de la santé, organe décisionnel suprême de l’OMS. Les délégations ont dû départager trois candidats: le Britannique David Nabarro et la Pakistanaise Sania Nishtar, outre Tedros.

La 70e assemblée a fait également le bilan de son action dans les situations d’urgence de grande ampleur, comme l’épidémie d’Ebola dans l’Afrique de l’Ouest et la propagation du virus Zika. De façon générale, l’OMS est intervenue dans une cinquantaine de situations d’urgence majeures dont les plus emblématiques restent les crises humanitaires au Nigeria, au Soudan du Sud, en Syrie, au Yémen et en Irak.

 

Avec MAP