Moscou veut des pourparlers entre la Turquie et la Syrie

La Russie a indiqué jeudi vouloir des pourparlers entre le régime syrien et la Turquie, qui a lancé mercredi une offensive contre des milices kurdes dans le nord de la Syrie.

« Nous allons désormais défendre la nécessité d’établir un dialogue entre la Turquie et la Syrie », a affirmé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lors d’une visite au Turkménistan.

De son côté, Téhéran a appelé jeudi à « une cessation immédiate » de l’offensive turque déclenchée la veille contre des forces kurdes dans le nord-est de la Syrie.

La République islamique, » tout en exprimant son inquiétude » sur les conséquences de cette opération sur le plan humanitaire « insiste [sur la nécessité] d’une cessation immédiate des attaques et d’un retrait des unités militaires turques déployées sur le territoire de la Syrie », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L’Iran « comprend les préoccupations de la Turquie en matière de sécurité, mais, considère, ainsi qu’il l’a déjà souligné, que les mesures militaires ne sont pas la