Malgré la crise du Golfe, Doha et Washington signent un accord sur la lutte antiterroriste

37
Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson et le ministre qatari des Affaires étrangères Sheikh Mohammed bin Abdulrahman Al-Thani ©AFP

Le Qatar et les Etats-Unis ont annoncé mardi un accord bilatéral pour lutter contre le financement du « terrorisme », au moment où Doha est mis à l’index par ses voisins pour son soutien présumé aux groupes extrémistes.

L’annonce a été faite par le ministre des Affaires étrangères du Qatar et le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson qui effectue une visite à Doha dans le cadre d’une médiation dans la crise qui oppose le Qatar à l’Arabie saoudite et ses alliés.

« Aujourd’hui, le Qatar est le premier pays à signer avec les Etats-Unis un programme pour la lutte contre le financement du terrorisme », a déclaré le chef de la diplomatie qatarie, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani.

« Nous invitons les pays qui nous imposent un blocus à s’y joindre » a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse avec Tillerson, qui devrait se rendre mercredi à Jeddah, en Arabie saoudite, dans le cadre de sa tournée dans la région.

 

Avec AFP