Macron et Tebboune échangent sur le Mali et la Libye

785

Le président français Emmanuel Macron a téléphoné jeudi à son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune pour évoquer notamment la situation au Mali et en Libye, a indiqué la présidence algérienne, après une série d’échanges au début de l’été.

« Les deux présidents ont examiné l’évolution des relations entre les deux pays et évoqué notamment les derniers développements de la situation en Libye et au Mali », a indiqué la présidence dans un communiqué.

Alger, qui avait accueilli en 2015 les négociations ayant abouti à un accord de cessez-le-feu entre gouvernement et rebelles maliens, avait vivement réagi à la suite du coup d’Etat chez son voisin le 18 août, appelant à des élections et au « respect de l’ordre constitutionnel ».

Lire aussi. Le nouvel homme fort du Mali remercie le roi Mohammed VI

En Libye, autre voisin instable avec qui elle partage près de 1.000 km de frontière, l’Algérie tente d’endosser un rôle de médiateur entre camps rivaux, mais sans soutien international.

Plusieurs échanges téléphoniques successifs en juin et juillet, suivis de la remise par la France des restes de 24 combattants algériens tués au début de la colonisation française au XIXe siècle, ont esquissé un rapprochement entre Alger et Paris, l’ex-puissance coloniale.