Les Etats-Unis veulent débloquer 75 millions de dollars pour la Palestine

260
Antony Blinken, secrétaire d'Etat des Etats-Unis. DR.

Les Etats-Unis veulent « reconstruire » leur relation avec les Palestiniens, rompue sous l’administration Trump, ce qui se traduit par un projet de réouverture de leur consulat de Jérusalem et le déblocage d’une aide d’urgence pour Gaza, a annoncé mardi le secrétaire d’Etat Antony Blinken à Ramallah.

« Comme je l’ai dit au président (Mahmoud Abbas), je suis ici pour souligner l’engagement des Etats-Unis à reconstruire la relation avec l’Autorité palestinienne et le peuple palestinien, une relation fondée sur le respect mutuel », a assuré Blinken lors d’une conférence de presse au siège de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie occupée.

Antony Blinken a ainsi annoncé la volonté des Etats-Unis d' »avancer sur le processus de réouverture du consulat à Jérusalem » qui s’occupait des Affaires palestiniennes et qui avait été fermé en 2019 par l’administration Trump, malgré la réprobation internationale.

 

Lire aussi : Affichant son soutien à la Palestine, Bella Hadid s’attire les foudres d’Israël

 

Sur le front de l’aide financière américaine, l’administration Biden va demander au Congrès américain de débloquer 75 millions de dollars (environ 61 millions d’euros) à destination des Palestiniens, après le dernier cycle de violences dans les Territoires palestiniens, a déclaré Blinken.

Washington souhaite, en plus de cette aide destinée au développement économique, allouer 5,5 millions de dollars (4,4 millions d’euros) d’aide urgente à la bande de Gaza, dévastée par 11 jours de guerre entre le Hamas au pouvoir et Israël, et 32 millions de dollars (26 millions d’euros) à l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), a t-il précisé.

L’administration Trump avait mis fin à son financement à l’Unrwa, fermé le bureau de la représentation palestinienne à Washington et fermé son consulat général à Jérusalem, qui faisait office d’ambassade de facto auprès des Palestiniens.