Le Danemark interdira la circoncision en octobre

1330

Le parlement danois (Folketing) devra se pencher, en octobre prochain, sur l’examen d’une pétition visant à interdire la circoncision des garçons de moins de 18 ans.
La pétition a abouti en juin aux 50 000 signatures nécessaires pour obliger le parlement à se saisir de la question. L’administration de la justice du Parlement (Lovsekretariat) a depuis lors traité la requête et l’a jugée non contraire à la Constitution et donc recevable pour examen parlementaire.
Intact Danemark, un groupe de pression opposé à la circoncision des enfants en bonne santé, a déclaré à la radio DR que le Parlement devrait voter sur la question en octobre. «Nous sommes enchantés. C’est une petite partie de l’histoire du Danemark et du monde que nous sommes maintenant prêts à franchir», a déclaré la présidente du groupe, Lena Nyhus.
Les partisans de l’interdiction disent que les enfants devraient avoir le droit de prendre leurs propres décisions au cours de la procédure et que des effets physiques à long terme peuvent en résulter. Les opposants affirment que c’est le droit des parents de circoncire les enfants de moins de 18 ans et que les circoncisions religieuses relèvent de la liberté de religion.
Selon une enquête menée par DR en avril, la majorité des partis au parlement doivent encore confirmer leur position sur la question ou autoriser leurs députés à voter conformément à leurs opinions personnelles. La circoncision des garçons au Danemark n’est pas courante et n’est généralement menée que pour des raisons religieuses. En 2016, The Economist a rapporté que plus de 50% des garçons étaient circoncis aux États-Unis, contre 2 à 3% en Finlande et au Royaume-Uni.