Iran: le bilan du séisme s’alourdit à 445 morts

176

Le nombre de morts suite au séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter ayant frappé, dans la soirée du 12 novembre, la frontière irano-irakienne, est passé à 445 victimes du côté iranien.

Jusqu’à présent, 445 personnes ont perdu la vie et 7.100 autres ont été blessées dans le puissant tremblement de terre, tandis que les équipes de secours continuent de chercher des rescapés dans les villes et villages de la province de Kermanshah.

L’épicentre du séisme est situé à environ 32 kilomètres au sud de Halabja, ville située dans une région montagneuse reculée du Kurdistan irakien (nord-est), à 200 km au nord-est de Bagdad et à 400 km à l’ouest de Téhéran, selon l’Institut américain de géophysique (USGS).

Les autorités locales signalent que le bilan risque de s’alourdir encore à mesure que les secours atteindront des zones reculées affectées par le séisme.

La province de Kermanshah, située le long de la frontière avec l’Irak, a été la plus durement touchée par le tremblement de terre.

Les médias iraniens ont rapporté qu’au moins 14 provinces du pays ont été affectées par le séisme qui a déclenché des glissements de terrain entravant les efforts des secours.

Quelque 118 répliques ont été enregistrées d’ores et déjà par le centre sismologique iranien qui dit en attendre d’autres.