Espagne: plus de 8.000 migrants aux Canaries en un mois, peut-être un record

227

Plus de 8.000 migrants ont débarqué en novembre aux Canaries, archipel espagnol au large des côtes nord-ouest de l’Afrique, ce qui pourrait être un record sur un mois, selon des chiffres fournis jeudi par le ministère espagnol de l’Intérieur.

Les 8.157 arrivées enregistrées en novembre portent à près de 20.000 le nombre de migrants ayant rejoint l’archipel depuis le début de l’année, souvent à l’issue d’un voyage périlleux dans l’océan Atlantique sur des embarcations de fortune.

Ce chiffre est dix fois supérieur au total de 2019 (avec 1.993 arrivées sur toute l’année), la conséquence étant que les installations et lieux d’hébergements temporaires sont débordés par cet afflux.

La situation n’est pas sans rappeler la crise migratoire de 2006, lorsque 30.000 migrants avaient débarqué dans l’archipel, mais à l’époque, a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère de l’Intérieur, les arrivées n’étaient pas recensées mois par mois.

 

Lire aussi : Crise migratoire aux Canaries: l’Espagne veut créer 7.000 places d’hébergement

 

Le gouvernement espagnol a lancé un plan d’urgence visant à créer 7.000 places d’hébergement temporaires aux Canaries grâce à 84 millions d’euros de fonds européens, en plus de loger des migrants dans des hôtels et complexes touristiques restés vides en raison de la pandémie de Covid-19.

Le pays a également entamé des négociations diplomatiques avec plusieurs pays africains afin qu’ils empêchent autant que possible les départs de migrants vers les Canaries.

La « route atlantique » pour accéder à l’Europe a été réactivée en 2020 après la conclusion par l’UE d’accords migratoires avec la Turquie, la Libye et le Maroc qui ont eu pour effet de bloquer la route méditerranéenne.