Election d'une femme à la tête de la mairie de Dakar

117

Soham Wardini a été élue maire de Dakar, à l’issue du vote des membres du Conseil municipal convoqués ce samedi pour élire un remplaçant au précédent maire, Khalifa Sall, révoqué par décret le 31 août dernier et actuellement en prison pour détournement de fonds publics.
Soham Wardini, qui était l’adjointe de Khalifa Sall, a obtenu 64 voix des 90 conseillers municipaux présents lors du vote, prenant le meilleur ainsi sur ses challengers Moussa Sy (maire des Parcelles assainies) et Banda Diop (maire de la Patte d’Oie). Le député Zator Mbaye, autre candidat au poste de maire, s’est désisté peu avant le vote qui a enregistré l’absence de 10 conseillers municipaux.
« Je suis très heureuse pour la ville, très heureuse d’être la première femme maire de Dakar », a déclaré Mme El Wardini (65 ans), ajoutant avoir une « pensée » pour Khalifa Sall.
L’ancien édile de la capitale était arrivé à la tête de la mairie de Dakar lors des élections locales de mars 2009, puis il avait été réélu à ce poste en 2014.
Poursuivi pour détournement de fonds publics, il a été révoqué par le chef de l’Etat Macky Sall qui s’est basé notamment sur la loi portant Code général des collectivités territoriales, l’arrêt de la Cour d’appel statuant en matière correctionnelle en date du 30 août 2018 et sur le rapport du ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire.
« En effet, force est de constater que la condamnation du maire de la ville de Dakar par la Cour d’Appel le prive de la capacité juridique et de l’autorité morale nécessaires à l’exercice de ses fonctions », avait expliqué, dans un communiqué, le ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Yaya Abdoul Kane.
Au terme de son jugement en appel, Khalifa Sall, candidat déclaré à la présidentielle de 2019, avait, en plus du maintien de sa peine de 5 ans de prison ferme, écopé d’une lourde amende de 1,830 milliard de FCFA.