CAN-2019: expulsé d’Egypte, un Algérien écope d’un an ferme pour un slogan pro-contestation

Un supporteur algérien, expulsé d’Egypte pour avoir brandi dans un stade de la CAN-2019 une pancarte comportant un slogan du mouvement de contestation en Algérie, a été condamné un an de prison ferme, a indiqué mercredi une source judiciaire.

Samir Serdouk, résident à Mascara (380 km au sud-ouest d’Alger), a écopé mardi d’un an de prison ferme et d’une amende de 50.000 dinars (373 euros), pour « avoir exposé aux regards du public des tracts de nature à nuire à l’intérêt national », a précisé cette source, confirmant une information de plusieurs médias dont le quotidien francophone El Watan.

Ce supporteur des Fennecs avait été interpellé en Egypte puis expulsé vers l’Algérie pour avoir brandi une pancarte sur laquelle il était écrit en arabe « Qu’ils partent tous », selon son frère Abdelkader Serdouk.

L’Algérie est le théâtre depuis février d’un mouvement populaire de contestation inédit qui a poussé Abdelaziz Bouteflika à la démission le 2 avril.

Les manifestants exigent désormais le départ de tous les dirigeants ayant eu des responsabilités durant les 20 ans de présidence de Bouteflika, une revendication traduite dans les manifestations hebdomadaires et sur les réseaux sociaux par le slogan « Qu’ils partent tous ».

 

Lire aussi: Algérie: l'armée réitère son soutien au président, après l'expiration du délai d'intérim

 

Lors de sa comparution devant le tribunal de Dar El Beida (banlieue est d’Alger), le parquet avait requis le 2 juillet deux ans de prison ferme contre Samir Serdouk, qui s’était rendu en Egypte le 21 juin avant d’en être expulsé deux jours plus tard, date du premier match des Fennecs contre le Kenya (2-0) au Caire.

Quatre autres supporteurs expulsés d’Egypte en même temps que lui ont été condamnés à six mois de prison avec sursis pour « avoir allumé des fumigènes », selon la presse.

Pour cet usage prohibé d’engins pyrotechniques, la Confédération africaine de football (CAF) a infligé « une amende à la Fédération algérienne (FAF) avec en sus un avertissement », selon l’agence officielle APS.

 

Lire aussi: Vidéos. Algérie: les étudiants marchent contre le régime pour la 20e semaine consécutive

 

L’Algérie est qualifiée pour les quarts de finale de la CAN, et affrontera jeudi soir la Côte d’Ivoire à Suez (nord-est). A cette occasion, un « pont aérien » a été mis en place par les autorités algériennes pour transporter plus de 1.000 supporteurs, d’après l’APS.

Au total, six avions vont décoller jeudi à 01H00 GMT d’Alger à destination du Caire. Les supporteurs seront ensuite acheminés par bus vers Suez.