Assad dénonce l'offensive turque en Syrie, Erdogan répond

Le président syrien Bachar al-Assad a condamné dimanche l’opération menée par la Turquie sur Afrine, région contrôlée par les Kurdes dans le nord du pays en guerre, affirmant qu’Ankara soutenait ainsi des groupes extrémistes.
« L’agression turque brutale sur la ville syrienne d’Afrine est indissociable de la politique du régime turc depuis le premier jour de la crise syrienne, une politique essentiellement fondée sur le soutien au terrorisme et aux organisations terroristes, quelles qu’elles soient », a déclaré M. Assad, dans une série de communiqués diffusés par l’agence de presse officielle syrienne Sana.
Le président de Turquie, Recep Tayyip Erdogan répond et prévient: « quinconque manifeste contre l’offensive turque en Syrie « paiera le prix ». Il a affirmé dimanche que ceux qui manifesteraient publiquement à l’appel de milieux prokurdes contre l’offensive menée par Ankara dans le nord de la Syrie paieraient « un prix très élevé ».
Des soldats turcs sont entrés ce dimanche dans la région d’Afrine, dans le nord de la Syrie, au deuxième jour d’une vaste offensive contre une milice kurde considérée comme « terroriste » par Ankara.