Vidéos. Ziane réélu sans suspense à la tête du Parti marocain libéral

1036

Mohamed Ziane a été réélu, samedi, coordinateur national du Parti marocain libéral (PML), lors du 4ème congrès de cette formation politique.

A cette occasion, Ziane a exprimé sa gratitude aux congressistes pour avoir renouvelé leur confiance en lui, appelant les membres du parti à élire trois vice- coordinateurs nationaux pour l’assister dans sa nouvelle mission.

Ziane a considéré que le PML a besoin de nouveaux cadres à même d’insuffler une nouvelle dynamique au parti et d’assurer la relève qui dirigera la formation au terme de son mandat.

« Même si le PML critique le paysage politique marocain, il demeure attaché au choix démocratique et à la diversité politique et partisane, étant donné qu’elle est une plateforme nécessaire pour gagner le défi du développement durable », a déclaré Ziane lors de ce 4ème congrès dont les travaux de l’ouverture se sont déroulés en présence de plusieurs personnalités politiques et partisanes.

Cette diversité politique doit reposer sur des bases solides et une convergence de visions et de références, a noté le coordinateur national qui a passé en revue la réalité politique partisane marocaine tout en soulignant que son parti « poursuivra le boycott des élections et de la participation politique jusqu’à ce que, les conditions reconnues universellement de la démocratie, soient réunies.

Il a souligné dans ce cadre que le parti est amené à protéger sa crédibilité à travers l’application des règles de la noble pratique politique et la mise en place d’une culture de responsabilité entre ses militants, attirant l’attention sur la nécessité de respecter le statut, le règlement intérieur du parti ainsi que sa Charte. Ziane a critiqué l’action du gouvernement notamment dans les secteurs de la santé et l’enseignement, précisant que plusieurs pays du tiers monde qui jusqu’à récemment étaient classés derrière le Maroc en matière de développement humain, ont grimpé aujourd’hui dans le classement selon les rapports internationaux élaborés dans ce cadre.

« Malgré l’énorme potentiel dont regorge le pays, il n’est pas encore parvenu à adopter un modèle économique national à même de garantir son décollage économique », a-t-il déploré.

Le 4ème congrès de cette formation politique poursuivra ce samedi ses travaux pour renouveler son bureau politique.