Vidéo. Propos surréalistes d’un ministre algérien contre le Maroc

21801

Le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel a tenu vendredi 20 octobre des propos ahurissants sur le Maroc accusant le Royaume de blanchir l’argent du haschisch en Afrique.

« Le Maroc recycle en réalité l’argent du haschisch via ses banques dans le continent », a accusé vendredi 20 octobre Messahel devant une audience composée de chefs d’entreprises algériens qui n’ont pas manqué d’applaudir. « Il y a des dirigeants africains qui le reconnaissent », a-t-il avancé refusant de présenter le Maroc comme un exemple pour l’investissement en Afrique.

« L’Algérie n’est pas le Maroc », a-t-il martelé en s’attaquant aux entrepreneurs qui voient d’un bon œil la politique d’investissement marocaine en Afrique. « Beaucoup parlent de la présence marocaine sur les marchés africains, en réalité, il n’y a rien (makan walou) », a-t-il dit intervenant lors d’un débat avec les chefs d’entreprises à l’université d’été du FCE à Alger.

Le chef de la diplomatie algérienne est même allé jusqu’à prétendre que « la compagnie aérienne marocaine opérant vers les pays africains ne transporte pas uniquement des voyageurs. » Des propos surréalistes qui risquent de provoquer une crise diplomatique.