Vidéo. Akhannouch à Kelâa Sraghna pour lancer le projet des cactus résistants à la cochenille

3223

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a effectué, lundi, dans la commune de Zemrane Charqia (province d’El Kelâa des Sraghna), une visite de terrain au projet de multiplication des écotypes de cactus résistants à la cochenille.

Akhannouch, qui était accompagné du gouverneur de la province, Hicham Smahi, s’est ainsi rendu au domaine expérimental de Tassaoute relevant du Centre Régional de la Recherche Agronomique de Marrakech pour visiter ledit projet qui, érigé sur une superficie totale programmée de 24 Ha, marque une avancée importante en termes de recherche agricole dans la filière du cactus, à même de permettre d’approvisionner les agriculteurs en matériel végétal de variétés de cactus résistantes à la cochenille de carmin.

A cette occasion, des explications ont été présentées au ministre et à la délégation l’accompagnant sur les étapes franchies par l’équipe de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) en termes de lutte contre la cochenille.

Il s’agit d’un projet de multiplication de 8 variétés nouvellement identifiées résistantes à la cochenille afin de relancer la culture du cactus qui était menacée par cette maladie, ce qui permettra également la reconstitution des zones de plantation affectées.

Dans une déclaration à la presse, Akhannouch a indiqué que son département s’est attelé, en collaboration avec l’INRA, au traitement de la problématique de la cochenille de carmin qui a affecté et détruit plusieurs plantations de cactus.

 

Lire aussi : Sidi Ifini: un plan d'urgence pour lutter contre la cochenille du cactus

 

Le travail mené par les équipes de l’Institut a permis l’identification de 8 variétés résistantes à la cochenille, a ajouté le ministre, qui a annoncé l’aménagement de 20.000 Ha de cactus résistants à cette maladie à la fin de l’année en cours, tout en oeuvrant à augmenter progressivement cette moyenne pour atteindre 120.000 Ha durant la prochaine décennie.

Akhannouch a, en outre, relevé que le projet de valorisation de la filière du cactus ne pourra donner ses fruits qu’à travers la protection de cette plante contre les différentes maladies qui peuvent l’affecter, ce qui permettra aux professionnels du secteur de tirer profit de son énorme potentiel.

De son côté, le coordinateur du programme national d’urgence de lutte contre la cochenille de carmin, Mohamed Sbaghi, a noté que le ministère de l’Agriculture a, depuis 2016, confié aux chercheurs de l’INRA la mission de recherche et de développement de variétés de cactus résistantes à la cochenille.

Dans une déclaration similaire, il a souligné que ces efforts ont abouti à l’identification de 8 variétés résistantes à cet insecte, notant que certaines de ces variétés ont été acheminées au domaine expérimental de Tassaoute, alors que 11 autres plateformes et stations dédiées à cette culture ont été créées dans 11 régions du Royaume.

Sbaghi a aussi expliqué que l’INRA va œuvrer, en collaboration avec le ministère de tutelle, à la généralisation de ces plantations résistantes à la cochenille de carmin et à sa distribution aux agriculteurs en vue de contribuer au renforcement de la productivité et de la valeur commerciale du produit.

Une équipe de chercheurs de l’INRA et du Centre International de Recherche Agricole dans les zones arides a réussi, récemment, dans la région de Khmiss Zemamra (province de Sidi Bennour) à identifier 8 nouvelles variétés de cactus résistantes à la cochenille de carmin, qui avait détruit durant les trois dernières années des milliers d’hectares de superficies plantées au Maroc.

Selon une étude de l’Institut, ces variétés sont « Marjana », « Belara », « Karama », « Ghalia », « Angad », « Cherratia », « Melk Zhar » et « Aakria ».