Une MRE inculpée pour s’être mariée avec trois hommes sans avoir divorcé

4169

A son retour au royaume début décembre, une MRE résidant en Espagne a été arrêtée par les autorités marocaines. Visée par une plainte déposée par l’un des maris, la femme polyandre déjà mère d’un enfant est actuellement enceinte!

Poursuivie en détention à la prison Bourkaiz de Fès depuis presque un mois, la femme va comparaître dans le cadre de sa deuxième audience, demain jeudi 9 janvier, devant le tribunal de première instance de la même ville.

La femme qui a bénéficié d’un report d’une semaine de son procès afin qu’elle puisse préparer sa défense a choisi de «coopérer» avec le juge d’instruction qui a mis fin à l’instruction dès la première audience, rapporte  Assabah dans son édition du mercredi 8 janvier.

Selon le quotidien, la trentenaire, poursuivie pour escroquerie, pourrait également être inculpée pour adultère, mais aussi pour  falsification de documents.

L’enquête préliminaire du juge d’instruction a montré que la «polyandre» s’est mariée d’abord avec un marocain résident en Espagne en 2016 avec qui elle a eu une fille avant de divorcer.

 

Lire aussi: Meknès: 2 ans de prison ferme pour la femme “polyandre”

 

Quelques mois plus tard, elle a contracté un nouveau mariage qui ne durera pas longtemps. Selon les sources d’Assabah, elle a divorcé officiellement.

Elle s’est remariée avec un nouvel homme, avant que le divorce ne soit prononcé. Elle a préféré garder l’affaire au secret et épouser un troisième homme.

L’un des deux derniers époux a découvert le pot-aux-roses et la grossesse de sa partenaire enceinte, et a décidé de porter plainte.

L’affaire pose par ailleurs le problème au niveau de la reconnaissance de paternité. Ainsi, il est attendu que l’un des plaignants réclame un test de paternité (ADN) pour savoir qui est le véritable père du futur bébé.