Nasser Bourita: "La résolution du conflit du Sahara est à New York et non à Addis Abéba"

1657

Le ministre marocain des affaires étrangères et de la Coopération, Nasser Bourita, a affirmé, lundi, que la résolution du conflit du Sahara est du ressort de l’ONU et non de l’Union africaine.
« La résolution du conflit du Sahara est à New York et non à Addis Abéba », a-t-il indiqué, lors du sommet africain tenu en Mauritanie.
Le sommet africain, dont les travaux s’achèvent aujourd’hui, dans la capitale mauritanienne Nouakchott, a approuvé la proposition du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Mohamed Faki, qui consiste en la mise en place d’un comité présidentiel qui participera à la résolution du conflit du Sahara. Et ce bien que le Maroc avait confirmé clairement son opposition à toute intervention de ce comité, qui connu pour être pro-polisario.
En réponse aux propositions concernant l’ouverture d’un bureau de l’Union africaine à Laâyoune, Nasser Bourita a affirmé aux journaliste, lors d’un point de presse en marge du sommet africain, qu »il y a un seul médiateur onusien dans la région du Sahara et c’est aussi le seul reconnu par lUnion africaine ».
Dans un article parue sur le site France24, le Maroc a toujours repoussé toute médiation de l’UA sur la question sahraouie. Pour le royaume, ce dossier appartient à l’ONU. Cependant, la réintégration de Rabat dans l’UA en janvier 2017 pourrait avoir changé la donne.
Le scénario d’une médiation de l’UA a pourtant les faveurs du Polisario et de l’Algérie, ainsi que l’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental, Horst Köhler, qui s’active en ce sens. Kohler a entrepris du 23 juin au 1er juillet une tournée régionale, sa deuxième en moins d’un an, pour relancer des négociations de paix entre le Maroc et le Polisario.