Moulay El Hassan préside l’ouverture de la 10e édition du Salon du cheval d’El Jadida

1182

Le prince héritier Moulay El Hassan a présidé, le 16 octobre, la cérémonie d’ouverture de la dixième édition du salon du cheval d’El-Jadida, qui se poursuivra jusqu’au 22 octobre. Cette nouvelle édition se déroule sous le thème «Le Salon du cheval, 10 ans de fierté et de passion».

À son arrivée au Parc d’expositions Mohammed VI, le prince héritier a été accueilli par Moulay Abdellah Alaoui, président de la Fédération royale Marocaine des Sports équestres (FRMSE), avant de passer en revue un détachement de La Garde Royale qui rendait les honneurs.

Le prince héritier a été salué par le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Aziz Akhannouch, le wali de la région de Casablanca-Settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Abdelkébir Zahoud, le président du Conseil de la région, Mustapha Bakkoury et par le gouverneur de la province d’El-Jadida, Mohamed Amine El Guerrouj. Moulay El Hassan a par ailleurs été salué par le président du Conseil provincial d’El-Jadida, le président du Conseil communal, le président de la commune de Haouzia, les représentants de l’autorité civile et militaire de la province d’El-Jadida, les membres du Conseil d’Administration de l’Association du salon du cheval, les représentants des sponsors du Salon, ainsi que par des cadres du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des eaux et forêts.

À l’entrée du Hall d’exposition, le prince héritier a été salué par le prince Abdelaziz Ben Ahmed Ben Abdelaziz Al Saoud, président de l’Organisation du cheval arabe(SEM). Issa Ben Mohammed Al Mohannadi, président du «Club qatari de course et d’équitation», Hamad Ben Abderrahman Al Attiyah, président de la «Fédération équestre qatarie», et Nasser Sherida Al Kaabi, directeur général du «Club qatari de course et d’équitatio».

Moulay El Hassan a effectué une tournée à travers les différents espaces et villages du Salon, dédiés notamment à la célébration des 10 ans d’existence du Salon, aux régions du Royaume, aux institutionnels (la Direction générale de la Sûreté nationale, les Forces Armées Royales, la Garde Royale, la Gendarmerie royale, les Forces auxiliaires), aux sponsors, à l’artisanat, à l’international et aux éleveurs.

Une présence marquée à différents panels

Le prince héritier a ensuite assisté à des shows, des spectacles artistiques et des voltiges équestres, exécutés par des troupes et cavaliers marocains et étrangers.

Il s’agit notamment de spectacles de carrousels des Forces Armées Royales, de la Gendarmerie royale, et de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN), de dressage classique par le cavalier et cascadeur Mario Luraschi (France), de dressage espagnol à la Garroche par des cavaliers de l’École Equestre de Cordoue (Espagne), de démonstrations de voltige cosaque et classique (l’école d’art équestre de Marrakech et la société royale d’encouragement du cheval), et des figures artistiques conçues par l’artiste équestre Santi Serra Camps (Espagne).

Par la suite, le prince héritier s’est dirigé vers la carrière de la Tbourida où il a suivi des spectacles de fantasia animés par 15 «Sorbas» représentant les différentes régions du Royaume. À l’occasion de cette 10e édition, les meilleures troupes des différentes régions du Royaume se disputeront le Grand Prix du roi Mohammed VI de Tbourida dans sa deuxième édition.

Une centaine d’exposants à l’occasion de la 10e édition du Salon

Organisé sous le haut patronage du roi Mohammed VI, le Salon du cheval d’El-Jadida, est marqué cette année par la participation d’une centaine d’exposants : des professionnels du secteur, des associations, et des institutions représentant une vingtaine de pays arabes et européens comme l’Algérie, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, la France, la Hongrie, le Cameroun, le Mali, la Norvège, le Qatar, la Turquie, le Sénégal, le Soudan, et le Burkina Faso.

Mettant en évidence la place du patrimoine équin au plan, tant national qu’international, cette manifestation, qui souffle cette année sa 10e bougie, a pour ambition de hisser le Maroc au rang des grandes nations du monde équestre, en veillant à promouvoir l’ouverture du Royaume pour en faire une plate-forme d’échange d’expériences dans les domaines d’élevage des chevaux, du sport et d’art équestre.

Cet événement phare met en exergue la place de choix qu’occupe le cheval, cette créature divine, dans l’histoire et l’identité culturelle nationale et dans la mémoire collective.

Initiée par l’Association du Salon du cheval, cette manifestation, qui a pu, au fil du temps, acquérir une renommée nationale et internationale sans cesse grandissante, propose une programmation scientifique, culturelle et ludique riche et diversifiée.

Ainsi, plusieurs activités liées au cheval y sont organisées dans le cadre de compétitions ou exhibitions de haut niveau : le championnat international du cheval Barbe, le concours international de modèle et allures (Show A) du cheval Pur-Sang Arabe, la coupe des champions des chevaux arabes-barbes et le concours international de saut d’obstacles «3*W», 3e étape du «Morocco Royal Tour» (MRT) qualificatif pour la Coupe du Monde.

Au programme figurent également plusieurs conférences destinées à améliorer la sensibilité des éleveurs aux différentes problématiques soulevées par l’élevage du cheval (les coliques, les dermatoses prurigineuses, la grippe équine, la dentisterie équine, le stress), ainsi que la sensibilisation du grand public sur la place du cheval dans la tradition orale marocaine amazigh, son importance dans les relations diplomatiques et les échanges entre le Maroc et l’étranger.