Le respondable du centre de bienfaisance de Tit Mellil a été viré

1051

Avec près de 34 décès, comptabilisés depuis le début de l’année, la situation est devenue de plus en plus alarmante dans le centre de bienfaisance « Dar El Kheir » de Tit Mellil. Les autorités ont fini par réagir. Les détails. 

L’administrateur judiciaire du centre de bienfaisance de Tit Mellil, « Dar El Kheir », a été démis de ses fonctions. C’est une décision prise par le tribunal de première instance, par le biais d’une décision judiciaire.

C’est en tout cas ce que rapporte Al Massae dans son édition du jeudi 24 octobre. Le quotidien arabophone explique que c’est la Wilaya de Casablanca qui avait demandé au ministère de la famille de limoger le responsable du centre en question, qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps.

Le ministère a accepté cette demande et une note a été envoyée au tribunal de première instance qui n’a pas tardé à réagir, précise Al Massae. Et d’ajouter que le centre social en question a enregistré près de 34 décès depuis le début de l’année.

L’affaire a suscité une grosse polémique. Une militante des droits de l’Homme, nommée Hasnaa Hajib, a indiqué à Al Massae que les conditions des bénéficiaires ont commencé à s’améliorer après l’intervention du ministère de l’Intérieur.

Une campagne médicale a également été menée récemment au centre, sous la supervision du ministère de la santé. Le Conseil de la ville de Casablanca va mettre à la disposition du centre social une subvention annuelle de 5,5 millions de dirhams.