Le Grand Mufti d'Al Qods salue la "main généreuse" du Maroc

827
DR

L’aide humanitaire envoyée par le Royaume du Maroc dans le cadre du soutien ordonné par le roi Mohammed VI au profit du peuple palestinien frère, constitue une « main généreuse » tendue aux Palestiniens dans cette conjoncture sensible, a souligné le grand Mufti d’Al Qods et de la Palestine, Cheikh Mohamed Ahmed Hossein.

« Nous saluons hautement cette initiative louable et noble du Souverain, cette main blanche qui est tendue au peuple palestinien dans cette conjoncture sensible, et nous tenons à remercier chaleureusement le roi Mohammed VI, le gouvernement et le peuple marocain frère pour cette générosité », a déclaré à la MAP, mardi soir à Tanger, le grand Mufti d’Al Qods et de la Palestine, en marge de sa participation à une rencontre ouverte à la Maison de la presse de la ville.
Cette opération porte sur le déploiement d’un hôpital de campagne des Forces Armées Royales (FAR) dans la bande de Gaza, l’octroi de couvertures et d’un lot de médicaments de première nécessité, ainsi que la fourniture d’une aide alimentaire par la Fondation Mohammed V pour la solidarité.
Dans ce cadre, Ahmed Hossein a assuré que « cet acte de solidarité n’est pas étrange, puisque le Maroc a toujours été du côté de la cause palestinienne et du peuple palestinien », réitérant ses remerciements sincères au  Roi au nom de l’Autorité palestinienne, avec à leur tête le président palestinien, Mahmoud Abbas, et de tout le peuple palestinien.
Et de souligner que cette initiative constitue un « geste humanitaire et un soutien réel au peuple palestinien dans ces conditions difficiles à Gaza et en Palestine ».
Par ailleurs, il a affirmé, dans une intervention lors de la rencontre ouverte, que « la question palestinienne traverse une période délicate, au cours de laquelle l’occupant israélien et ses alliés tentent de porter atteinte aux droits du peuple palestinien et à ses constantes », notant que le peuple palestinien et l’autorité palestinienne, au plus haut niveau, ont exprimé leur refus de toute tentative visant à retirer le dossier d’Al-Qods et des droits des réfugiés de la table des négociations.
Il a, dans ce sens, souligné que les marches du retour aux territoires occupés constituent un signal fort que les Palestiniens n’abandonneront jamais leur cause, ajoutant « nous sommes convaincus que cette cause juste sera gagnée, car si l’Etat artificiel durera une heure, l’Etat de droit restera pour toujours ».