Immigration clandestine : la coopération maroco-espagnole plus solide que jamais

552

La question de la lutte contre l’immigration clandestine a été au centre d’une rencontre, entre les représentants du Maroc et de l’Espagne, qui s’est tenue le 13 juillet à Rabat. Cette rencontre réitère l’engagement des deux pays pour la mise en place de mesures efficaces pour lutter contre ce phénomène.

Le Maroc et l’Espagne entretiennent une coopération « solide, dense et exemplaire » en matière de lutte contre l’immigration clandestine, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. La rencontre maroco-espagnole, qui s’est tenue la semaine dernière, a examiné la question de l’immigration clandestine et les différentes mesures susceptibles de l’endiguer, a ajouté M. El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement.

Selon le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, l’augmentation des vagues d’immigration clandestine vers l’Espagne est une chose normale du fait que les conditions climatiques sont favorables à cette période de l’année.

Concernant la lutte contre l’immigration clandestine et le démantèlement de ses réseaux, il a indiqué que le Maroc a adopté des choix stratégiques faisant partie d’une politique publique nationale concernant l’émigration de façon générale.

El khalfi a mis en garde contre le danger des défis posés par le phénomène de l’immigration illégale en Afrique du Nord, notamment avec le recours de ses réseaux à de nouveaux modes opératoires.

En matière de migration, le Maroc est passé à une étape importante, a fait remarquer le ministre, rappelant le discours adressé par le roi Mohammed VI au 29e Sommet de l’Union africaine, dans lequel il avait mis en avant la nécessité de développer une vision africaine commune sur la migration, ses enjeux et ses défis, et d’élaborer un agenda africain qui porte une vision commune des voies et moyens à même de traiter cette question au sein du continent africain et dans les instances internationales.