Fête du trône: 5 choses à retenir du discours royal

MAP.

A l’occasion de la fête du trône, le roi Mohammed VI a adressé un discours à la nation. Une allocution durant laquelle le souverain a évoqué plusieurs points et  annoncé plusieurs réformes. Voici les points à retenir du discours royal:

 

Bilan et réalisations

Dans son discours du Trône, le roi Mohammed VI a présenté les réalisations les plus importantes qu’a connues le royaume lors de ses vingt ans de règne. Cependant, Mohammed VI a souligné que le progrès économique ne s’est pas répercuté sur le niveau social et sur toutes les couches de la société marocaine. «Diriger le peuple marocain est une grande responsabilité. J’ai promis à Dieu de travailler dur pour l’honorer et j’œuvrerai pour que tous les Marocains puissent mener une vie digne», a déclaré le souverain lors de son allocution.

Le roi a expliqué que les Marocains étaient parvenus à un consensus national sur les piliers et les fondamentaux de la nation. Le premier est la monarchie citoyenne, qui adopte la proximité avec le citoyen ainsi que le choix démocratique, «que nous agissons avec détermination et constance, la réconciliation et les grands projets achevés», a-t-il ajouté.

Lire aussi: Fête du trône: le roi préside mardi au palais Marchane à Tanger une réception

«Il est vrai que parfois nous n’avons pas été en mesure de réaliser tout ce à quoi nous aspirons, mais aujourd’hui nous sommes plus déterminés à poursuivre les efforts et à corriger les dysfonctionnements démontrés durant cette période», a-t-il assuré.

 

Investissements étrangers

Dans son discours du trône, Mohammed VI a critiqué les défenseurs de la non-ouverture du marché marocain aux investisseurs étrangers, surtout dans certains secteurs économiques. Pour le roi, ces responsables ne défendent pas les intérêts des Marocains, mais plutôt leurs propres intérêts. Le roi a aussi mis l’accent sur la nécessité d’améliorer la qualité du service public.

Pour se faire, Mohammed VI a appelé le gouvernement à préparer de nouveaux grands programmes, qui constitueront la base et les fondements du nouveau modèle de développement du Maroc. Ce modèle fera accéder le royaume dans une nouvelle phase, basée sur la responsabilité et le progrès. Le souverain a aussi exprimé son ambition, celle de faire du Maroc un pays développé.

 

Lire aussi: Vidéo. Fête du Trône: Mehdi Qotbi revient sur l'essor du marché de l'art sous Mohammed VI

Un remaniement ministériel

Mohammed VI a appelé le chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani à soumettre des propositions pour un remaniement ministériel ainsi que des propositions dans des postes de responsabilité dans l’État. «La nouvelle phase sera conduite par une nouvelle génération et une nouvelle élite, y compris au sein du gouvernement» a souligné le souverain, qui a chargé El Othmai de faire des propositions au cabinet royal pour la prochaine rentrée politique.

 

Une commission spéciale

Lors de son discours, le roi Mohammed VI a annoncé la création d’une commission consultative pour créer un modèle de développement. Cette commission sera installée à partir de la prochaine rentrée politique et veillera à corriger les dysfonctionnements dans les projets de développement. Cette commission sera constituée par des compétences nationales des secteurs privé et public et devra faire un diagnostic général, qui permettra de mieux confronter les obstacles et les problèmes, pour réduire les inégalités sociales.

Le roi a souligné que cette commission spéciale chargée du nouveau modèle de développement ne sera pas un gouvernement parallèle et que sa mission est limitée dans le temps. La commission devra «lever la vérité, même si elle est dure et pénible. Cela ne nous fera pas rompre avec le passé, mais nous allons jeter un nouveau bloc de construction sur la voie du développement ».

Lire aussi: 20 ans de règne: la Fête du Trône se déroulera sans «célébrations supplémentaires»

Main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a déclaré que le Maroc affirmait son attachement sincère aux relations élargies avec les frères algériens, afin de concrétiser les liens de fraternité, de religion, de langage et de bon voisinage qui rassemblent toujours nos deux peuples frères. Le roi a rappelé sa main tendue à l’Algérie tout en saluant les sentiments d’enthousiasme et de sympathie exprimés par les Marocaines et les Marocains pour soutenir l’équipe nationale algérienne de football lors de la Coupe d’Afrique en Égypte.

Mohammed VI a estimé que cette conviction dans l’unité du destin et dans le patrimoine historique et culturel commun nous incite à envisager l’avenir avec optimisme afin de réaliser les aspirations des peuples du Maghreb en matière d’unité, d’intégration et d’intégration. En ce qui concerne le dossier du Sahara, le roi a souligné dans son discours que la solution ne se fera que dans le cadre de la légitimité international à l’ONU, de l’intégrité territoriale du royaume et de la proposition du Maroc à l’autonomie élargie.