La DGSN s’explique sur son intervention au congrès de l’UGTM

110

Vingt-quatre heures après l’intervention des forces de l’ordre, le dimanche 21 mai, lors d’une réunion du bras pro-Chabat de l’UGTM, la DGSN s’explique et dénonce une « tentative visant à contourner le caractère juridique de son intervention ».

Vingt-quatre heures après avoir délogé Hamid Chabat et ses alliés de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) d’une salle de conférence à Salé, la Direction générale de la sûreté nationale réagit via un communiqué relayé par la MAP. La DGSN dénonce ce qu’elle qualifie de « tentative visant à contourner le caractère juridique et judiciaire d’une intervention des forces publiques dans des locaux abritant une rencontre de personnes affiliées à un syndicat national ». « L’intervention des forces publiques, dimanche, s’inscrivait dans le cadre de la mobilisation de ces forces pour l’exécution d’une décision en référé émise par une autorité judiciaire compétente sur la base d’une ordonnance écrite du parquet compétent et doté de la compétence territoriale », poursuit le communiqué de la DGSN.

« L’intervention des forces publiques avait pour but de garantir la protection de l’huissier de justice chargé de l’exécution, conformément à la loi, ainsi que le déroulement des procédures d’exécution de la décision judiciaire d’interdiction de la tenue d’une activité syndicale dans un local, sis à Salé, tout en élargissant le périmètre d’exécution à tout autre lieu à Rabat », assure la même source tout en tenant à démentir ce qu’elle a qualifié d’ « allégations et les diffamations à l’encontre de ses services et de ses fonctionnaires de la part des participants à cette rencontre, considérant que les insinuations et les graves accusations colportées à leur égard constituent une diffamation flagrante, une atteinte manifeste à la considération personnelle due à ses fonctionnaires et un outrage envers un corps constitué ».

« La DGSN, qui se réserve le droit de recourir à la justice, rejette les tentatives des participants à cette activité de porter atteinte à la neutralité et à l’impartialité de ses fonctionnaires, ainsi que la tentative de contourner le caractère juridique et judiciaire du dossier », conclut le communiqué de la direction de Abdellatif Hammouchi.

 

Avec MAP