Découverte au Maroc d’une nouvelle espèce de mosasaure

2923
Xenodens calminechari gen. et sp. nov., un bizarre mosasaurid (Mosasauridae, Squamata) avec des dents coupantes en forme de requin du Maastrichtien supérieur du Maroc./DR

Une nouvelle découverte scientifique a été faite au Maroc. Il s’agit d’une nouvelle espèce de reptile marin qui a été baptisé Xenodens «calminechari», « comme une scie », en arabe.

Des chercheurs français, anglais et néerlandais ont répertorié une nouvelle espèce de mosasaure (une famille éteinte de grands reptiles carnivores qui peuplaient les océans du globe durant le Crétacé), rapporte le magazine Geo.

L’étude a été publiée par les chercheurs le 16 janvier dans la revue Cretaceous Research. Ils y expliquent que l’animal, «un mosasaure de la taille d’un marsouin (Mammifère cétacé des mers froides et tempérées, NDLR)», vivait « dans une mer tropicale et peu profonde, étendue sur une partie du Maroc actuel».

 

Lire aussi: Un dinosaure à bec de canard découvert au Maroc, une première en Afrique

 

La spécificité de cet animal est sa dentition «qui est différente de celles de tout reptile connu» et suggère «une stratégie d’alimentation jusqu’alors inconnue», soulignent les chercheurs, évoquant notamment sa capacité à «découper en morceaux de grandes proies».

Raison pour laquelle, l’animal a été nommé «Xenodens calminechari en référence à sa redoutable dentition, xenodens signifiant « dent étrange », en grec, et calminechari « comme une scie », en arabe», écrit le magazine Geo.

Par ailleurs, «cette nouvelle spécialisation dentaire ajoute à la disparité déjà considérable et à la diversité fonctionnelle des mosasaurides et des reptiles marins du Maastrichtien tardif», note l’étude. Cette découverte vient ainsi «signer l’extrême diversité des reptiles marins dans les phosphates du Maroc, il y a -72 à -66 millions d’années», souligne le magazine.