Le Bureau marocain du droit d’auteur verse à DJ Van des indemnités de… 900 dirhams

834
 Khalil Belqass, plus connu sous le nom de « DJ Van » a été choqué par un chèque d’une valeur de 900 dirhams qui lui a été envoyé par le Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA).

Le producteur marocain DJ Van a reçu un chèque de 900 dirhams de la part du bureau marocain du droit d’auteur comme indemnités sur ces tubes. Interrogé par le quotidien arabophone « Assabah », DJ Van n’a pas trouvé de mots pour commenter cela, assurant simplement qu’il considère cela comme une humiliation et qu’il aurait préféré ne rien recevoir du tout qu’avoir une pareille somme comme indemnités.

Ce n’est pas la première fois que le BMDA récompense les artistes ainsi. Le groupe « Hoba Hoba Spirit » et Mohamed Ziat avaient eux aussi reçu une somme inférieure à 1000 dirhams.

Sur Facebook, les chanteurs s’indignent: « C’est normal que la plupart des artistes créent sans œuvrer, sans un brin d’ originalité, c’ est normal que la création soit devenue sur mesure, des titres qui collent parfaitement à un opérateur, ou à un groupe immobilier! Parce que sans ça… l’ artiste est foutu…. Encore une fois je me demande pourquoi je suis rentré au Maroc » a écrit L-Fadly Meezo sur son compte Facebook.

De son côté, Fayçal Azizi a également commenté cela avec beaucoup d’ironie sur sa page Facebook:  » Le BMDA m’a tellement rendu l’inscription difficile avec toutes les conditions et tous les papiers que je devais délivrer que j’ai finalement laissé tomber. Dommage, j’aurai pu bénéficier d’un chèque de 100 ryala (5 dirhams) », en référence aux paroles de son tube « Hak a Mama ».