Ayouch juge « excellentes » les rencontres avec les familles des détenus du Hirak

1215
Crédit: DR.

Le publicitaire avait tenu trois réunions de dialogue avec les détenus du Hirak à Casablanca. Il a également visité les familles des prisonniers à Al Hoceima le 21 août dernier. 

« Les rencontres avec les familles des détenus étaient excellentes ». C’est ce que nous a confié brièvement le publicitaire Nourreddine Ayouch sans vouloir donner davantage de détails sur ses récentes réunions avec les détenus du Rif à la prison de Ain Sbaâ à Casablanca, ainsi que leurs familles à Al Hoceima.

Après trois réunions de dialogue avec les camarades de Nasser Zefzafi, le publicitaire réputé proche du conseiller royal Fouad Ali El Himma a « remis un rapport aux responsables concernés ». Nourreddine Ayouch tient à ne pas s’étaler sur ses pourparlers avec les détenus du Hirak, « afin que les choses aient plus de chances pour se concrétiser » précise-t-il.

D’un autre coté, Mohamed Nechnach, président de de l’initiative civile pour le Rif avait tenu la semaine dernière une rencontre avec Nasser Zefzafi et les autres cadors du Hirak emprisonnés à Oukacha.

Dans sa communication du 4 septembre, Al Moubadara, dont fait partie également le poète et ancien pamiste Salah Elouadie et Mostafa El Moatassim, fondateur du parti Al Badil al Hadari (Islamisme de gauche), rapporte que durant une rencontre de plus de trois heures, les détenus qui ont affiché « un bon état mental et physique » ont réitéré leur attachement à la « légitimité » du caractère revendicatif et contestataire du Hirak, un point qui fait « l’unanimité national », relève le communiqué de l’initiative civile.

Les détenus du Hirak ont insisté sur les conditions de débat qu’ils ont déjà exprimé auparavant: la libération « par étapes » des activistes emprisonnés et la diminution de la présence sécuritaire à Al Hoceima.