Al Hoceima: décès du manifestant Abdelhafid El Haddad

Hospitalisé depuis le 9 août dernier, Abdelhafid El Haddad a rendu l’âme ce vendredi matin au centre hospitalier universitaire Mohammed VI d’Oujda.

Abdelhafid El Haddad, hospitalisé depuis le 9 août dernier, à la suite d’affrontements entre manifestants et forces de l’ordre lors des funérailles d’Imad El Attabi, est décédé. El Haddad a été interné dans un premier temps à l’hôpital Mohammed V d’Al Hoceima, mais son état a nécessité un transfert vers le centre hospitalier universitaire Mohammed VI d’Oujda, où il a rendu l’âme hier matin.

Dans un communiqué publié jeudi, le procureur du roi près la Cour d’appel d’Al Hoceima a rejeté  les informations véhiculées par certains médias et réseaux sociaux, affirmant que l’hospitalisation est due à son inhalation du gaz lacrymogène le soir de la manifestation du 9 août. Selon le haut magistrat, le défunt se trouvait à l’hôpital Mohammed V car il souffrait d’asthme, et qu’il y poursuivait son traitement.

Une thèse réfutée par Me Abdessadak Elbouchattaoui, membre du comité de défense des détenus du Hirak, qui souligne à nos confrères de Yabiladi que même si le défunt souffrait effectivement de crises d’asthme, sa femme a confirmé qu’il a été hospitalisé suite à l’inhalation du gaz lacrymogène la nuit de l’inhumation d’Imad El Attabi.