Accusée de conflit d’intérêts, Lamia Boutaleb dément

2174

Lamia Boutaleb, secrétaire d’État au Tourisme a démenti, mardi, les informations selon lesquelles elle aurait confié une étude sur le secteur du tourisme à son collègue au bureau politique du RNI.

 

« Aucun contrat n’a été signé avec aucun cabinet ». C’est en ces termes que le ministère a démenti, mardi, les informations publiées par certains médias.

En effet, selon ces derniers, Lamia Boutaleb, secrétaire d’Etat au Tourisme aurait confié une étude sur le secteur du tourisme à son collègue au bureau politique du RNI, Hassan Belkhayat, à travers le cabinet Southbridge A&I que ce dernier aurait créé il y a quelques mois à peine.

Ainsi dans une mise au point, le Département du Tourisme a répondu à ces parutions sur la presse qui ont accusé Lamia Boutaleb de conflit d’intérêts.

Il a affirmé mardi que des consultations étaient en cours avec plusieurs consultants, en vue d’élaborer un plan de relance du secteur, notamment à travers son volet aérien, en coordination avec les professionnels.

«Dans ce sens, aucun contrat n’a été signé avec aucun cabinet», a tenu à préciser le ministère.