Parlement de la CEDEAO: l’adhésion du Maroc sera une valeur ajoutée

1334
Habib El Malki, président du parlement marocain et Moustapha Cissé Lo, président du parlement de la CEDEAO. Crédit: MAP

Le parlement de la la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a réaffirmé, jeudi à Rabat, son soutien à la demande d’adhésion du Maroc.
Le président et les membres du parlement de la CEDEAO ayant pris part au colloque organisé par la Chambre des Représentants en partenariat avec le parlement de la CEDEAO sous le thème  » vers une meilleure circulation des personnes et des biens entre les pays africains », ont souligné que cette adhésion constituera, sans nul doute, une valeur ajoutée pour la Communauté.
Cette adhésion sera propice à un échange mutuellement bénéfique et au partage de bonnes pratiques entre les pays membres et permettra de consolider le processus d’intégration économique des pays du continent et de réaliser les aspirations et les ambitions de ses peuples, précise un communiqué de la Chambre des Représentants, publié à l’issue des travaux.
Les intervenants à ce colloque ont, aussi, salué le lancement de la mise sur pied d’une zone de libre-échange continentale africaine, qui a recueilli, le 21 mars 2018, les signatures de plus de quarante pays africains, ayant adopté une convention-cadre portant création de ladite zone.
Par ailleurs, les participants ont souligné que la protection de l’environnement doit constituer la toile de fond de tout processus d’intégration africaine et que le développement de l’Afrique ne peut être que durable, pour garantir le bien-être des générations futures en Afrique et à travers le monde.
De même, ils ont exprimé leur satisfaction de l’effort méritoire de mobilisation de la communauté parlementaire africaine, dont les représentants se sont concertés à Rabat le 27 octobre 2017, à la veille de la COP 23, et ont adopté la « Déclaration de Rabat ».