Oulmès reconnait l’effet du boycott, mais rassure les actionnaires

1454
DR.

La société des Eaux Minérales d’Oulmès (Groupe Holmarcom) a publié un profit warning anticipant une baisse de ses résultats au titre du 1er semestre 2018.
Dans le contexte du boycott, les ventes de la marque Sidi Ali ont «fortement fléchi» et l’entreprise «prévoit ainsi une baisse de son chiffre d’affaires et de son résultat net au 30 juin 2018», peut-on lire dans le communiqué.
«Il ne s’agit pas d’une annonce tonitruante. Seuls les petits porteurs risquent de paniquer et penser à se défaire du titre d’Oulmès qui ne sera pas affecté par le boycott de Sidi Ali. Par ailleurs, le profit warning ne fournit aucun chiffre exact pour quantifier la baisse du chiffre d’affaires et du résultat net», analyse un spécialiste de la bourse de Casablanca, qui poursuit: «Il s’agit in fine d’une communication de routine imposée par le règlement de la bourse».
Pour surmonter cette baisse, la société annonce qu’elle a mis en place «des actions de rationalisation et d’optimisation des charges lui permettant de maintenir sa stratégie de développement et, aussi, de préserver l’emploi, et ce malgré la pression à la baisse exercée par le ralentissement de ses lignes de production Sidi Ali« .