Olives: production historique attendue pour la campagne agricole 2017-2018

1251

La production prévisionnelle d’olives atteindrait 1,56 million de tonnes lors de la campagne agricole 2017-2018, ce qui représenterait un «record jamais atteint auparavant».

Selon les prévisions annoncées, jeudi 5 octobre, par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des eaux et forêts, la production d’olives connaitra une hausse de 47,8 % par rapport à la campagne précédente. Cette hausse concerne l’ensemble des régions du Royaume et varie entre 19 % dans la région de l’Oriental et 135 % dans celle de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

La production au titre de cette campagne est réalisée sur une superficie totale de plus de 1 million d’hectares et une superficie productive de 879.000 ha avec un rendement moyen de 1,8 T/ha, en hausse de 50 % par rapport à la campagne passée (1,2 T/ha). En ce qui concerne les conditions climatiques caractérisant l’actuelle campagne, le ministère fait savoir que le cumul pluviométrique national a atteint 327 mm à la date du 28 juillet 2017, soit une baisse de 15 % par rapport à une année normale et une hausse de 51 % par rapport à la même date de la récolte précédente.

Cependant, les températures enregistrées se caractérisent par une moyenne légèrement basse pour presque toutes les régions oléicoles combinées à des périodes de hautes températures notamment pendant le mois de juin et août derniers, ont positivement affecté la floraison et la nouaison de l’olivier. Cette campagne a également pu se réaliser dans de bonnes conditions grâce à un «bon état phytosanitaire du verger oléicole national». Par ailleurs, l’alternance, qui est une caractéristique structurelle du verger oléicole national, a permis de contribuer à la réduction de l’effet du stress hydrique aussi bien pour les plantations conduites en «bour» qu’en irrigué. Néanmoins, la production oléicole finale de cette campagne reste encore tributaire du régime pluviométrique des trois prochains mois.

21.000 nouveaux hectares d’oliviers grâce au plan Maroc vert

La dynamique de l’investissement dans la filière impulsée par le plan Maroc vert se poursuit avec 21.000 ha de nouvelles plantations d’olivier entre septembre 2016 et septembre 2017. Les deux tiers des plantations entrent dans le cadre de projets d’agriculture solidaire (pilier II). La filière oléicole a fait l’objet de plusieurs actions visant l’amélioration de ses conditions-cadres, le renforcement des capacités des agriculteurs et la professionnalisation des acteurs. Les niveaux de production en nette amélioration notamment par rapport à la période 2006-2008 où elle ne dépassait pas les 783.000 tonnes.

La filière a enregistré ces dernières années d’importants progrès notamment à la faveur de la mise en place d’un contrat programme signé entre le gouvernement et l’interprofession oléicole pour la période 2009-2020, ajoute le communiqué. En outre, dans le cadre du contrat programme pour le développement des industries agroalimentaires, signé en avril 2017, entre l’État et les professionnels du secteur, un plus grand soutien sera consacré à l’aval de la filière notamment pour l’exportation de l’huile d’olive et les olives de table.