Commerce et services: une convention pour régulariser la situation fiscale des opérateurs

270

La Fédération du Commerce et Services (FCS) et la Direction Générale des Impôts (DGI) ont signé, lundi, une convention pour la régularisation de la situation fiscale des opérateurs des secteurs du commerce et des services.

Cette convention a été signée pour la régularisation de la situation fiscale des entreprises des secteurs du commerce et des services, particulièrement, le commerce de gros, le commerce de détail, les sociétés d’études et de consulting (hors professions réglementées), et les agences de communication, publicité, événementielle et digitale, souligne la Fédération dans un communiqué.

« Cet accord vient en application des dispositions de la Loi de Finances 70-19 pour l’année budgétaire 2020 et les dispositions de la Loi de Finances rectificative 35.20 pour la même année. Plus particulièrement, l’article 247-XXVIII- C du Code Général des Impôts portant sur la régularisation de la situation fiscale des contribuables sur la base d’une convention conclue entre l’administration fiscale et l’organisation professionnelle à laquelle ils appartiennent », précise la Fédération.

Ainsi, cette convention donne aux contribuables, à titre transitoire, la possibilité de souscrire une déclaration rectificative au titre des exercices clôturés de 2016, 2017 et 2018 et bénéficier de l’annulation des majorations, amendes et pénalités prévues par le Code général des impôts ainsi que la dispense du contrôle fiscal pour chacun des impôts et taxes et des exercices ayant fait l’objet de la déclaration rectificative.

 

Lire aussi: La CGEM et la DGI s’associent pour réduire les litiges entre l’Administration fiscale et les entreprises

 

Valable jusqu’au 15 décembre 2020 lors de la Loi de finances rectificative de 2020, ce dispositif concerne l’IS ou l’IR professionnel, l’IR (revenus salariaux) et la TVA, rappelle la même source.

L’adhésion aux termes de cette convention reste volontaire et concerne les membres et les non membres de la Fédération, précise la FCS, faisant savoir que les entreprises et les professionnels désireux d’y adhérer sont tenus de souscrire à cette déclaration, d’après un imprimé modèle établi par l’administration fiscale et ce avant le 15 décembre 2020.

« Les négociations en plusieurs rounds avec la DGI, empreinte de professionnalisme et de sens des responsabilités, ont été plus longues vu le caractère diversifié des secteurs présents et représentés par la FCS », souligne le communiqué, notant que La FCS a été parmi les premières fédérations à entamer ce processus de régularisation avec la DGI.