Change: le dollar à un plus bas de 6 ans face au dirham (AGR)

324

Le cours de référence de la parité USD/MAD a franchi à la baisse le seuil des 9 dirhams, soit son plus bas niveau depuis fin 2014, selon Attijari Global Research (AGR).

L’appréciation du dirham s’explique principalement par l’accélération de la dépréciation du dollar face à l’euro sur les marchés internationaux, précise AGR dans sa note « MAD Insights » couvrant la période allant du 30 novembre au 04 décembre 2020.

En dépit du repli de la position de change des banques à moins de 7,7 milliards de dirhams (MMDH), l’effet liquidité demeure limité sur le dirham, soit à 0,02%, explique la note, ajoutant que l’effet panier a été plus important à -1,29% sur la semaine.

Au final, l’écart entre le cours de référence et le cours central du MAD s’est allégé de 2,0 PBS à -2,91%, ajoute la même source.

La note fait ressortir que la volatilité exceptionnelle de la parité USD/MAD conjuguée à un effet de rattrapage très attendu des dépenses du Maroc en dollar durant les mois à venir, « créent une réelle opportunité de couverture du MAD ». Ainsi, AGR recommande aux Corporates importateurs d’ »entamer des opérations de couverture afin de se prémunir contre une éventuelle dépréciation du MAD ».

 

Lire aussi: Financement: le Maroc compte faire une nouvelle sortie sur les marchés internationaux

 

Dans un contexte marqué par le maintien des prévisions d’évolution de la parité EUR/USD au cours du T1-2021, AGR maintient son scénario évoquant une perspective de « dépréciation du dirham face au Dollar et à l’Euro durant les 3 mois à venir », estimant que l’effet de rattrapage attendu des flux imports aura « un impact significatif » sur la position de change bancaire courant les 3 mois à venir.

Ainsi, AGR anticipe « un inversement de tendance » avec un impact plus important de l’effet liquidité par rapport à l’effet panier, estimant que la parité EUR/MAD devrait augmenter de 0,4%, 0,7% et 0,9% à horizon 1, 2 et 3 mois. De même, les amplitudes de dépréciation du MAD seraient plus importantes face au dollar en raison du poids prépondérant de cette devise dans la rubrique importation, fait remarquer la note, ajoutant que la parité USD/MAD devrait s’établir en hausse.