Affaire Global Nexus: Hynd Bouhia entendue par la police

7051
Hynd Bouhia, dirigeante de la société de gestion Global Nexus./DR

La principale suspecte dans l’affaire Global Nexus, Hynd Bouhia a été remise en liberté provisoire. Malgré le retrait des plaintes, la dirigeante devra répondre aux accusations d’«escroquerie» et d’«abus de confiance».

L’ancienne directrice de la Bourse de Casablanca, Hynd Bouhia a été remise en état de liberté provisoire dans l’attente de l’ouverture de son procès le 7 juillet, rapporte le média Le Desk. La dirigeante de la société de gestion Global Nexus est visée dans le cadre d’une affaire sur des malversations et des détournements de fonds publics et privés dans le dans le fonds Green Innov Invest (GNII).

Bouhia avait été interdite de quitter le territoire national depuis le mois de décembre alors qu’un mandat d’arrêt a été émis contre elle. Samedi 20 juin, la dirigeante de Global Nexus a été interrogée, avant d’être présenté devant le procureur du roi près du tribunal de première instance d’Ain Sbaa à Casablanca, indique la même source.

Par ailleurs, les deux plaignants, fonds Sefiania et H&A Investment auraient retiré leurs plaintes, mais l’affaire se poursuit. Hynd Bouhia devra ainsi répondre aux accusations portées contre elle pour «abus de bien de confiance, abus de biens sociaux et escroquerie».