Washington: Youssef Amrani s’entretient avec le président de la Banque mondiale

Publié le
youssef amrani ajay banga maroc banque mondiale
L'ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Youssef Amrani, et le président de la Banque mondiale, Ajay Banga. Crédit: DR

Moins d’un an après avoir organisé avec succès ses Assemblées annuelles à Marrakech, le groupe de la Banque mondiale maintient le Maroc au cœur de ses stratégies et de son curseur africain. C’est ce qui ressort d’une réunion tenue jeudi à Washington entre l’ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, Youssef Amrani, et le président de la Banque mondiale, Ajay Banga.

Amrani et Banga ont plaidé pour l’accélération du partenariat à la faveur d’une nouvelle feuille de route conjointe visant à renforcer, mieux accompagner et enrichir la coopération d’exception liant le Maroc et l’institution de Bretton Woods.

Rappelant le caractère tant structurel qu’évolutif de ce partenariat, l’ambassadeur du Maroc a souligné que « la multitude des opportunités qui se présente, conjuguée à la confiance de longue date qui nous unit, est un argument fort à mettre au crédit dans notre volonté commune de construire ensemble de plus fortes et larges convergences ».

Il s’agira, selon le diplomate, « de mettre en émulation cette dynamique ascendante au travers de canaux d’interaction toujours plus ambitieux et ciblés qui assurent une fluidité permanente de nos échanges à tous les niveaux ».

Et d’ajouter qu’une telle structuration du partenariat prévue par la feuille de route conjointe « constitue un impératif induit à la fois par notre vision partagée et par l’accroissement substantiel des projets de coopération qui nous lient sur divers sujets, notamment dans des domaines hautement stratégiques et prioritaires pour le Maroc et ses partenaires internationaux tels que l’éducation, l’agriculture, la santé, l’eau et l’énergie ».

Lire aussi. Le Maroc a emprunté 11,2 MMDH auprès de la Banque mondiale entre 2011 et 2021

L’ambassadeur du Maroc à Washington a souligné à cet égard « le rôle crucial des opérations de la Banque mondiale dans le transfert de savoir-faire et d’expertise, particulièrement en matière de gestion intégrée des risques, de développement inclusif et des questions climatiques », en mettant cela en perspective avec « les principaux axes des politiques gouvernementales visant à améliorer les équilibres macroéconomiques et à mettre en œuvre efficacement les stratégies de développement du Maroc dans divers secteurs ».

Cette approche holistique est le fruit « d’une Vision portée au plus Haut niveau par Sa Majesté le Roi, faisant de la dimension humaine le prisme premier au travers duquel cheminent toutes les considérations, les orientations et les choix pris pour la nation », a-t-il ajouté.

Amrani a, par ailleurs, souligné que « l’initiative de Sa Majesté le Roi pour l’Atlantique reflète cet engagement par lequel le Royaume aspire à promouvoir des espaces régionaux de prospérité partagée où la collaboration efficiente et la solidarité sincère assurent plus de développement inclusif et de sécurité pour tous ».

Lors de cette rencontre, Ajay Banga a tenu, pour sa part, à féliciter le Maroc pour les excellentes dispositions mises en place pour la réussite de l’organisation des Assemblées annuelles de la BM et du Fonds monétaire international, tenues à Marrakech en octobre 2023.

Lire aussi. La Banque mondiale maintient ses prévisions de croissance pour le Maroc

Le responsable de la Banque mondiale a salué le leadership du Roi en matière de réformes économiques et de construction sociale, affirmant que le Royaume constitue un modèle de résilience et de gestion de crise, grâce à des actions gouvernementales ciblées et efficaces.

Il souligné que les nouvelles priorités de la Banque mondiale pour les pays du Sud seront notamment axées autour de cinq secteurs clés créateurs d’emplois: l’électrification, les infrastructures, la santé, l’agrobusiness et le tourisme.

Le président de la Banque mondiale s’est félicité qu’avec le Maroc, le partenariat puisse prochainement se renforcer encore davantage dans plusieurs volets prioritaires pour favoriser la création d’emplois dans le secteur privé, renforcer le capital humain, et soutenir la lutte contre le changement climatique. En plus de ces piliers stratégiques, l’institution financière se focalisera également sur des thèmes transversaux, notamment l’augmentation de la participation des femmes sur le marché de l’emploi et la transition numérique.

 

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Washington: Youssef Amrani s’entretient avec le président de la Banque mondiale

S'ABONNER
Partager
S'abonner