Vidéo. Voici la nouvelle Miss Cerisette 2017

325

Elle s’appelle Mama Azelmat et n’a que 19 ans. Elle a été élue miss cerisette 2017 au terme du festival des cerises qui se déroule chaque année dans la ville de Sefrou. 

La deuxième journée du 97è festival international des cerises a été rehaussée par la prestigieuse cérémonie du couronnement de « Miss Cerisette » de l’année 2017 qui s’est déroulée, vendredi soir au patio de la municipalité de Sefrou.

Ainsi, la présentation de Miss Cerisette de l’année, Mamma Azelmath (19 ans), étudiante, a été saluée par des applaudissements d’un public enchanté et enthousiaste.

Au rythme d’une musique du folklore qui redoublait d’ardeur, la Miss des cerises, couronnée en diadème en or massif et encadrée par ses deux dauphines, a procédé à la distribution de cerises (Hab Al-Moulouk ou fruit des rois), aux convives sous le rythme mélodieux et entraînant la musique savante « Al Ala » et celle des groupes folkloriques originaires des contrées montagneuses de la région.

A cours de cette édition organisée sous le signe « Notre unicité dans notre diversité », il a été procédé également au couronnement de Leila Badili (miss de Sahara) et Gode ehien Bla (miss de l’Afrique).

Selon les organisateurs, la Fête des cerises ou « Moussem Hab Al-Moulouk » n’est pas seulement une activité culturelle mais aussi une occasion pour exposer et vendre les différentes sortes des cerises cultivées dans l’oasis de la petite ville de Sefrou (28 km au sud-est de Fès) et ses environs.

Ce festival, qui vise à promouvoir le tourisme local en particulier, a été aussi une occasion pour les professionnelles du secteur du tourisme de jeter la lumière, à travers l’organisation des conférences et de tables rondes, sur le rôle du tourisme de montagne dans le développement humain.

Cette manifestation, initiée pour la première fois en 1920 pour rendre un hommage à Sefrou, ville d’eau et de verdure, à son riche patrimoine culturel et à son histoire politique, est devenue depuis cette époque, une tradition pour les habitants de la région.

Le 97ème Festival des cerises de Sefrou, organisé par la Fondation « KARASE » en partenariat avec la commune urbaine, s’est ouvert, jeudi soir, par la cérémonie de retraite aux flambeaux.

Considéré comme le plus ancien Festival du Royaume cet événement artistique et culturel a enregistré dès le premier jour de son démarrage, une affluence massive des touristes nationaux et étrangers venus suivre la traditionnelle cérémonie de retraite aux flambeaux, ainsi que les chants des groupes folkloriques originaires des contrées montagneuses de la région.

Les organisateurs comptent faire cette année de cet évènement une occasion pour illustrer davantage les racines africaines en invitant des artistes africains. Dans ce cadre, il a été procédé à la mise en place d’une « Caravane d’Afrique » regroupant plusieurs pays africains ainsi que des artistes nationaux.

Le programme du festival comprend aussi de nombreux concerts de chanteurs populaires et de groupes folkloriques, des spectacles de fantasia, des expositions d’arts plastiques et des rencontres culturelles et soirées artistiques pour le grand bonheur des mélomanes et des visiteurs de la ville.

La petite ville de Sefrou (28 km au sud-est de Fès) est très connue par sa « cerisette noire », communément appelée « El Beldi » pour dire la cerise locale. Elle est très sucrée, et selon la tradition Sefrouie, elle aurait même des vertus curatives.

https://www.youtube.com/watch?v=QFZnO_zHow4