Insolite. Un couple suisse retrouvé momifié après 75 ans

641
Le couple serait probablement tombé dans une crevasse en allant nourrir leur bétail Crédits photo : FABRICE COFFRINI/AFP.

Le mystère est enfin levé sur la disparition du couple suisse, il y a 75 ans dans le massif des Diablerets. Le couple a été retrouvé momifié dans les neiges d’un glacier, à 2615 mètres d’altitude. C’est un employé de la station Glacier 3000 qui a fait la découverte jeudi soir dernier à proximité du téléski du Dôme.

Comme si la glace les avait figés dans le temps, les corps gisaient proches l’un de l’autre, avec à leur côté des sacs à dos, une bouteille, un livre et une montre. « La glace les a parfaitement préservés et leurs affaires étaient intactes », a précisé Tschannen. Selon lui, le couple serait tombé dans une crevasse et le glacier aurait rendu les corps à la suite du réchauffement climatique.

« Cette nouvelle m’apaise profondément »

La police doit encore effectuer une recherche ADN, mais selon Le Matin, il s’agirait d’un couple qui était parti à pied le 15 août 1942 du village de Chandolin pour nourrir leur bétail dans les montagnes. Le quotidien suisse a réussi à joindre Marceline, l’un des six enfants du couple disparu. Son père était un cordonnier de 40 ans et sa mère de 27 ans était institutrice. À l’époque, Marceline était âgée de 4 ans. Aujourd’hui, elle en a 79 et cette découverte est un soulagement. « Nous avons passé notre vie à les rechercher, sans relâche. Nous ne croyions pas pouvoir leur donner un jour les obsèques qu’ils méritaient. Je dois dire qu’après 75 ans d’attente cette nouvelle m’apaise profondément », s’est-elle confiée.

Marceline et ses cinq autres frères et sœurs se sont retrouvés orphelins. Leurs parents devaient rentrer le soir même, mais ils ne sont jamais revenus de cette excursion. « Ils allaient nourrir leur bétail comme toujours, raconte Marceline. C’était par ailleurs la première fois que ma mère accompagnait mon père pour une telle excursion. Elle avait toujours été enceinte auparavant et ne pouvait pas effectuer des déplacements dans des conditions météorologiques aussi dures que celles du glacier ».

Après deux mois et demi de recherches en montagne, il a fallu se rendre à l’évidence. Les enfants du couple ont été séparés et placés dans différentes familles. Pour la septuagénaire, c’est la fin d’une vie passée à chercher ses parents. « Je suis montée trois fois sur le glacier par la suite, toujours à leur recherche. Je me demandais constamment s’ils avaient souffert et ce qu’ils étaient devenus. J’ai le bonheur d’avoir des réponses à ces questions désormais ». Elle peut maintenant avancer et honorer leur mémoire. « Maman et papa auront enfin leur sépulture. »