Une vague de chaleur précoce bat des records aux Etats-Unis

Publié le
Une canicule record s'étend à travers l'hémisphère nord 
Image illustration. © DR.

Des records saisonniers de température ont été atteints cette semaine dans l’ouest des Etats-Unis, touché par une vague de chaleur précoce et extrême.

44°C à Las Vegas et 50°C dans la Vallée de la mort ont ainsi été enregistrés jeudi par les services météorologiques américains.

Il s’agissait du jour le plus tôt de l’année où le seuil des 44°C a été franchi à Las Vegas, dans le Nevada. A travers l’Ouest américain, de nombreuses autres villes ont battu leurs records saisonniers.

Ces températures supérieures aux normes saisonnières sont causées par un système météorologique anticyclonique oppressant qui traverse la région.

Les températures sont légèrement retombées vendredi dans une partie des Etats concernés, mais des records de chaleur étaient attendus ailleurs, notamment au Nouveau-Mexique et au Texas.

Lire aussi. Climat: El Niño provoquerait des hausses de températures jusqu’en mai

Mais des millions d’habitants restaient toujours sous alerte canicule vendredi.

Dans l’Arizona, une dizaine de personnes participant à un meeting électoral de Donald Trump ont dû être transportées jeudi vers un hôpital du fait de la chaleur extrême, ont indiqué les pompiers à un média local.

Selon les scientifiques, ces vagues de chaleur à répétition sont un marqueur sans équivoque du réchauffement de la planète et sont appelées à se multiplier, à durer plus longtemps et à s’intensifier.

Les spécialistes estiment également que des températures anormalement élevées en période pré-estivale peuvent être annonciatrices d’un été suffocant.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Une vague de chaleur précoce bat des records aux Etats-Unis

S'ABONNER
Partager
S'abonner